La semaine des primeurs a mené Michel Bettane en Sauternais. Après un millésime 2012 compliqué pour les liquoreux, le dégustateur a fait de belles découvertes cette année.

« Les Sauternes 2013 sont modernes. Ils sont moins sur la liqueur. Ce sont des vins frais avec une belle acidité » confie Michel Bettane. Des traits dans l’air du temps. Les consommateurs recherchent « des vins à consommer jeunes, surtout au moment de l’apéritif » explique le dégustateur.

A l’inverse de l’an dernier, la quantité est au rendez-vous. Selon lui, « c’est une année avec un niveau honorable. » Mais en 2013, « les premiers crus sont très au-dessus des seconds » précise-t-il. Après un millésime 2012 sans Yquem, le premier cru classé supérieur a « très bien réussi ce millésime, un juste équilibre entre sucre et amertume » confie Michel Bettane. Dans une gamme de prix plus abordable, le premier cru Sigalas Rabaud, « magnifique, sortira maximum 35 € en primeur. »

Du côté des seconds, le dégustateur a eu un coup de cœur pour le « très bon » Château de Malle 2013 et le « très réussi » Doisy-Védrines 2013. Mais pour Michel Bettane, la belle progression de ces primeurs va au château Broustet, « de mieux en mieux d’un millésime sur l’autre. »

Laura Bernaulte