Sur les 195 propriétés que compte le Grand Cercle, les liquoreux ne sont pas nombreux. Hier soir, ils étaient trois en dégustation au Grand Théâtre de Bordeaux avec « Terre de Vins », pour le plus grand plaisir des dégustateurs.

Si vous aviez soif d’or hier soir, c’était vers les Sauternes présents au « Cercle Tasting » qu’il fallait vous tourner ! Seulement sept dans le Grand Cercle, ils étaient trois très exactement au Grand Théâtre de Bordeaux : les châteaux de Myrat, Cantegril et Haut Bergeron. Rien de tel pour finir en beauté la 4e édition de cette dégustation d’excellence sur une note suave, sucrée et fruitée !

« Il y a encore plus affluence à nos stands en fin de soirée, constate Patrick Lamothe du château Haut-Bergeron. Les gens sont ravis d’achever la dégustation sur un Sauternes, ils partent sur une touche de gourmandise » A tel point d’ailleurs qu’en fin de la soirée, sous l’enthousiasme des dégustateurs, les stocks de bouteilles avaient bien diminué. Le château de Myrat a même dû plier boutique avant la fin officielle de la soirée à 22h, faute de munitions !

Au château Cantegril, propriété à Barsac du célèbre professeur bordelais Denis Dubourdieu, on fait déguster du Sauternes, mais pas que. Pour Roseli Eberle, des domaines Dubourdieu, la « patte Dubourdieu » attire. « Certaines personnes viennent initialement pour les vins blancs secs. Et se laissent ensuite séduire par le Sauternes. De toute façon, sur tous les vins, il y a un style, une ligne directrice reconnaissable » affirme-t-elle. Le Sauternes du château Cantegril, « fin, élégant, avec de la fraîcheur » a, selon elle, un « style bien identifiable, différent des autres Sauternes. »

Finir par un Sauternes, c’est aussi l’occasion d’en apprendre un peu plus sur Sauternes et Barsac. « Les amateurs découvrent une appellation complémentaire de Bordeaux, avec ce vin blanc unique au monde » se réjouit Patrick Lamothe. Pour finir le « Cercle Tasting », une dégustation de liquoreux, et vous repartez heureux !

Laura Bernaulte