Pour vos bulles de fin d’année, il n’y a pas que le champagne. Dans le numéro 20 de « Terre de Vins », nous avons sélectionné sept crémants issus de sept régions différentes (Alsace, Jura, Bourgogne…) Du plaisir effervescent à prix très doux.

Noël et le Nouvel an approchant, parlons bulles. Il y a la champenoise, au firmament, puis toutes les autres. Soit une vaste nébuleuse dans laquelle les crémants avancent en rangs serrés : sept régions de production, sept AOC et un concours national pour distinguer les meilleurs. Dans le numéro 20 de « Terre de Vins » (toujours en kiosques), notre rédactrice en chef Sylvie Tonnaire a sélectionné sept pépites, parmi les médaillés d’or de ces concours, avec comme critère supplémentaire une toise à sept euros….

En Alsace
Blanc brut de la cave coopérative Jean Geiler
6, 15 €

Si on devait le qualifier d’un seul mot, c’est « aérien » que l’on choisirait sans aucun doute. Robe légère à reflets verts, nez frais plutôt floral, très fine bulle et bouche croquante rappelant le raisin blanc, la noisette fraîche. Un équilibre délicat, une dose de nervosité, un crémant bien sec comme on les aime. Du bel ouvrage pour cette cave qui garde jalousement son patrimoine de vielles vignes et de cépages passés de mode (ici du pinot auxerrois entre autres), mais donnant du caractère aux cuvées.
A table. Même pas peur d’une Tropézienne !
Où l’acheter. A la cave 45, rue de la République, 68040 Ingersheim,
www.geiler.com, 03 89 27 90 27, et en grande distribution.

En Bourgogne
Blanc brut de Loron Louis et Fils
6, 40 €

Dans la catégorie des crémants légers, il est parfait. De la délicatesse avant tout ce qui ne veut pas dire simple. Ici, pinot, gamay et chardonnay forment un triptyque équilibré exprimant les fruits à chair blanche. Sa nature tendre fait penser aux accords sur les desserts du même univers.
A table. Sorbet poire et citron, cheese cake aux zestes de citron vert.
Où l’acheter. A la cave, 69820 Fleurie : www.loron-et-fils.com, 04 74 04 10 22, et en grande distribution.

Dans le Jura
Première blanc brut 2008 de la Maison du Vigneron
6, 95 €

C’est un coup de cœur ! Quelle personnalité ! Ce grand nerveux fouette les papilles, puis déroule un bouquet de fleurs jaunes, de noix fraîche, de saveurs finement citronnées. En prime la finale claque de minéralité. Un cas d’école illustrant tout le potentiel du chardonnay, révélé par 36 mois d’élevage ! On note une présentation soignée dans une bouteille lourde. Bien sur toute la ligne donc.
A table. On ose une gougère au Comté.
Où l’acheter. A la cave, route de Champagnole : 39570 Crançot, 03 84 87 61 30, et en grande distribution régionale.

A Limoux
Blanc brut 2010 Château de Villelongue, domaine Rosier
5, 60 €

Tout petit prix pour ce crémant tout public, assemblage de pinot, chenin et chardonnay. Sa bulle généreuse, son palais tendre sur des saveurs douces de raisin blanc, sa rondeur invitent à le proposer de l’entrée au dessert si on a préparé des mets légers.
A table. Soufflé au gruyère, oreillettes à la fleur d’oranger.
Où l’acheter. A la cave : rue Formon, 11300 Limoux, 04 68 31 48 38.

A Bordeaux
Rosé brut Garbes-Cabanieu, vignobles Hervé David
6, 60 €

J’ai franchement été épatée par la gourmandise de ce crémant rosé. Premier nez fruité sur la cerise confite, puis pointe nerveuse de cassis, bouche riche et crémeuse, bulle généreuse et fine. Bref, un assemblage de cabernet franc et merlot qui laisse rêveur et reste tonique de bout en bout malgré sa richesse. Un crémant opulent.
A table. Version sage : avec un carpaccio de poisson blanc et quelques grains de grenade. Version folle : en milieu de repas sur une viande saignante !
Où l’acheter. A la cave : 1, rue le Boucher, 34410 Monprimblanc, www.chateau-garbes-cabanieu.com.

Dans la Loire
Blanc brut 2010, Domaine de l’été
6, 70 €

Sur cette propriété, on cultive aussi les fruits : des variétés anciennes de prunes, poires regardent murir les grappes de chardonnay, chenin et gros lot, composant cette cuvée gourmande et sapide. Un crémant réussit dans sa texture, crémeuse, dans son équilibre nerveux, dans sa palette fruitée sur la pomme et les fruits secs.
A table. Un rêve avec une Tatin, mais de l’originalité sur une tarte aux quetsches.
Où l’acheter. A la cave, 49700 Concourson sur Layon, 02 41 59 11 63, et chez cavistes.

A Die
Brut, Monge et Granon
6, 90 €

Deux familles réunies pour une même exploitation et ce crémant aux beaux effluves de chèvrefeuille puis de pomme au four et, enfin, un léger parfum jacinthe. Clairette, aligoté et muscat petit grain s’unissent pour un grand plaisir au nez. Le palais est bien net, le bulle très fine et légèrement fugace. On le sert évidemment frais (entre 6 et 8 degrés) et surtout par petite dose pour préserver l’effervescence. Belle finale minérale.
A table. Carpaccio de poisson blanc et combawa.
Où l’acheter. A la cave : 26340 Vercheny, 04 75 21 74 93 et en région dans les magasins Gam vert.