©Famille Hugel
©Famille Hugel

Figure du vignoble alsacien, André Hugel s’est éteint à l’âge de 92 ans ce lundi. Il représentait la 11ème génération d’une famille ancrée dans le vignoble de Riquewihr depuis 1639.

A quelques jours de ses 93 ans qu’il aurait fêtés le 19 août, le patriarche de la famille Hugel, maison emblématique de l’Alsace en France comme à l’international, s’est éteint des suites du Covid-19. La Famille Hugel évoque André Hugel avec tristesse et admiration : « De lui, nous garderons le souvenir d’une vie incroyablement riche, une dévotion sans faille à l’histoire familiale et une tendresse sans limite pour ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants. Avec André Hugel, s’aventurer pendant de longues heures dans les ruelles pittoresques du village de Riquewihr et pousser la porte de nos caves plusieurs fois centenaires, c’était partir à la découverte des extraordinaires terroirs alsaciens et de l’histoire de notre magnifique région. » La famille est ancrée dans le vignoble de Riquewihr (Haut-Rhin) depuis 1639. Après plusieurs siècles dans la rue des Cordiers, la maison Hugel s’est installée en 1902 au cœur de Riquewihr. Personne ne passe au coin de la rue du général de Gaulle et de la rue de la Première Armée sans lever les yeux vers l’enseigne Hugel et se rappeler les étiquettes jaunes emblématiques des cuvées de la maison, aujourd’hui dirigée par Marc, Marc-André et Jean-Frédéric Hugel, représentants les 12ème et 13ème générations.

Hugel et la renommée de l’Alsace

A une époque où la formation à l’œnologie n’était guère répandue, André Hugel avait suivi des études professionnelles en France à Beaune et en Allemagne à Geisenheim. Il a très tôt intégré l’entreprise familiale, qu’il contribua à développer avec ses deux frères Jean et Georges. Il ne l’a jamais quittée jusqu’à ses derniers jours et a considérablement contribué au dynamisme de la maison ces dernières années, en étant un fervent défenseur de deux cuvées emblématiques à l’accent fortement alsacien – les cuvées « Grossi Laüe » qui signifie « les meilleurs vignobles » en dialecte alsacien et « Schoelhammer » – qui sont aujourd’hui des fers de lance de la maison. Avec ses frères, André Hugel fait partie de cette poignée d’Alsaciens qui avait œuvré à la qualité et à la reconnaissance officielle des mentions « Vendanges Tardives » et « Sélections de Grains Nobles ».

L’histoire de l’Alsace

Egalement président de la société d’archéologie de Riquewihr depuis 1978 et président du Musée du vignoble et des vins d’Alsace depuis 1979, il assuma aussi les fonctions de grand maître de la confrérie Saint-Etienne en 1985 puis celles d’adjoint au maire de Riquewihr de 1989 à 1995 et de conseiller municipal de 1995 à 2001. Hormis son intérêt pour l’histoire du vignoble alsacien, il s’est particulièrement attaché à l’histoire des incorporés de force alsaciens. Ses recherches dans ce domaine ont donné lieu à plusieurs publications.