Au sud-ouest de la Marne, le Sézannais – autour de la commune de Sézanne – est sans doute le dernier terroir de l’appellation champagne à découvrir. La marque coopérative Le Brun de Neuville en met en exergue toutes les qualités.

« On reconnaît les grandes Maisons à la qualité de leur brut sans année ». Si la production de brut sans année représente à elle seule 80 % des cuvées commercialisées, l’adage constitue surtout l’alpha et l’oméga de ce qui fait avant tout le champagne : l’assemblage. Or, c’est bien avec les meilleurs raisins issus des meilleurs terroirs que l’on réalise les meilleurs assemblages. A ce titre, si la Côte des Blancs est réputée pour ses chardonnays, le vignoble sézannais, dans le sud-ouest marnais, est un prolongement de la même faille géologique. Mais ici, l’orientation méridionale et la craie qui affleure confèrent au chardonnay, cépage très largement majoritaire, ses spécificités solaire et crémeuse, sa finesse, ses arômes d’agrumes.

Ambassadeur du sézannais

C’est avec ces chardonnays d’exception que la coopérative Le Brun de Neuville fait honneur au travail actuel de la coopération dans la recherche de la qualité. L’encépagement des 145 hectares, intégralement apportés par les 199 adhérents de cette coopérative « familiale » fondée en 1963, est constitué à 88 % de chardonnay (11 % de pinot noir, 1 % de meunier). Travail du sol, enherbement, vendange à maturité, tout mis en œuvre pour valoriser le raisin blanc qui donne toute leur fraîcheur, leur minéralité et leur gourmandise aux 12 cuvées des gammes Tradition (idéale pour l’apéritif), Authentique (à même d’accompagner un repas) et Lady de N (la quintessence du savoir-faire Le Brun de Neuville).

Si la coopérative commercialise annuellement 300/350 000 bouteilles sous sa marque, elle en vend le double sous forme de vins clairs au négoce (Charles Heidsieck, Veuve Clicquot, Bollinger…) qui fait du sézannais l’un de ses « greniers » à blanc de blancs.

Aujourd’hui, sous l’égide de Damien Champy, président de la coopérative (et par ailleurs vice-président du Syndicat Général des Vignerons), Le Brun de Neuville entend développer la notoriété grand public de son terroir et de sa marque, et devenir l’un des ambassadeurs du sézannais. La qualité de ses champagnes, dans une fourchette de prix allant de 24 à 45 €, devrait grandement y contribuer.

Champagne Le Brun de Neuville, route de Chantemerle, 51260 Bethon.
Tél. : 03 26 80 48 43.
Internet : www.lebrundeneuville.fr