Une jeune association réunit 10 talentueux vignerons. En commun, la passion du chardonnay. Mais aussi les coccolithes !

« Aux USA, des personnes nous disent « I don’t like chardonnay », et affirment dans le même temps adorer le chablis ou le meursault, s’exaspère Charles Fourny des champagnes Veuve Fourny. En fait, ce qu’elles n’aiment pas, c’est le style de vinification à l’américaine. » Et le producteur de Vertus d’expliquer que ce n’est pas le cépage qui fait le vin, c’est le terroir, celui de Champagne ayant une personnalité très différente.

Tous unis mais tous différents

Ils sont 10 vignerons réunis au sein d’un même groupe : Passion Chardonnay – en Champagne. Le sous-titre a son importance ! De même le logo qui figure une… coccolithe ! Cet être unicellulaire fossilisé s’est accumulé sur des mètres d’épaisseur pendant des millions d’années, donnant le célèbre sous-sol crayeux champenois et sa porosité caractéristique.

Il confère au chardonnay champenois un ADN typique : fraîcheur, minéralité, finesse. Mais selon les micro-variations de porosité ou de composition chimiques, le cépage réagit en une infinie palette de nuances.

Chaque vigneron l’interprète dans ses vins. Les champagnes, cristallins, tendus et citrus chez Lilbert-Fils à Cramant, deviennent plus salins à Vertus chez Veuve Fourny. Au Domaine Collet dans le Sézannais, ils gagnent en onctuosité et en fruits à chair blanche. Et plus au sud encore à Montgueux, micro-vignoble aux portes de Troyes, ils étonnent de puissance (Champagne Jean Velut).

Rencontre d’hommes

Passion Chardonnay, c’est aussi une rencontre de vignerons qui partagent un certain état d’esprit, et des champagnes d’une très belle facture. Créée en janvier 2014, l’association a réussi à organiser ce mardi 15 avril un événement réunissant 200 cavistes, importateurs, sommeliers et journalistes !

Au-delà, les projets sont nombreux « Nous apprécions de nous retrouver régulièrement, explique la présidente Karine Fouquet (Champagne Guiborat Fils). C’est l’occasion d’élargir notre panel de dégustation ; d’échanger des idées techniques ; de partager des expériences commerciales ; voire même d’imaginer des stands communs sur des salons. » Et porter encore plus loin le message à tous les déçus « I don’t like chardonnay ».

Joëlle W. Boisson

Photo : unis par le chardonnay et la craie champenoise, et pourtant chacun unique : champagne Collet, Veuve Fourny, Henriet-Bazin, Fabrice Bertemes, Philippe Glavier, Franck Bonville, Baffard-Ortillon-Beaulieu, Guiborat Fils, Lilbert-Fils.