(Photo F. Hermine)
(Photo F. Hermine)

L’union coopérative girondine de Tutiac, premier producteur français de vins AOP, change d’identité, de logo et de slogan et adopte une nouvelle politique de marque.

“Le monde change, nous aussi” a lancé en préambule Stéphane Héraud, le président de la coopérative de Tutiac (33) qui vient de redéfinir la stratégie du premier producteur français de vins AOP (40 M d’équivalent bouteilles par an). D’abord en adoptant une nouvelle identité : Tutiac remplace Les Vignerons de Tutiac. Remise à zéro pour mettre le cap sur le Tout Bordeaux, slogan qui souligne désormais la marque. “Nous voulons tordre le cou au Bordeaux Bashing parce que trop cher ou trop technique, précise le directeur Eric Hénaux nous mettons désormais nos valeurs dans le prix et dans nos engagements environnementaux comme le HVE pour 2020, le bio, déjà sur 300 ha et le zéro pesticides”.

La gabarre aux hirondelles

Le nouveau nom est assorti d’un nouveau logo, une gabarre tirée par deux hirondelles rappelant l’historique du commerce du vin remontant la Garonne et la Dordogne vers l’estuaire de la Gironde – la silhouette de l’oiseau évoquant la topographie du territoire de la jeune coopérative fondée en 1974.
L’entreprise représente 700 vignerons, 6000 ha, 300 000 hl/an (soit 6% de la production bordelaise) à 70% rouge, principalement en merlot, et affiche un chiffre d’affaires de 100 M€. Elle n’a commencé le conditionnement en bouteilles qu’en 2004 « mais c’est la seule entité, à ce jour, à maîtriser l’ensemble de la chaîne du raisin à la bouteille en Bordelais et à disposer d’un service R & D aussi performant et innovant, explique Stéphane Héraud. Il fallait aller plus loin. Nous avons donc décidé de revendiquer un bon rapport prix/plaisir avec la nouvelle gamme Tutiac où la marque est mise en avant et prend le pas sur l’appellation pour servir d’ombrelle à une dizaine de références dans un premier temps (rapidement une vingtaine) sous une même étiquette et dans une bouteille gravée plus valorisante ».

Développer rosé et crémants et diversifier les cépages

La gamme entre 4,90 € et 12,90 € comprend aujourd’hui 7 rouges, 1 rosé (Tutiac est leader sur la couleur en Bordeaux), 2 blancs secs et un liquoreux (Tutiac est depuis 2018 le premier producteur de sauternes) dont trois en bio et deux revendiqués Zéro Pesticides. Elle est complétée par 6 références en BIB de 3 l. dont un bio. Le lancement en magasins est prévu début janvier. “Nous avons à ce jour 550 références mais nous prévoyons de nettoyer la gamme et de franchir d’ici 3 ans le million de bouteilles, précise le directeur Eric Hénaux. L’objectif est de se développer en rosé – Nous représentons déjà 30 000 hl, soit 15% de la production et nous espérons arriver à 50 000 d’ici cinq ans”. Tutiac pousse par ailleurs ses adhérents à diversifier les cépages. À terme, il s’agirait de réduire la part du merlot de 70 à 30-40% pour planter également malbec, petit verdot et cabernet sauvignon. L’idée est également d’atteindre 1 M de bouteilles en IGP, “sans doute pas en Atlantique qui n’a jamais vraiment fonctionné mais dans une autre IGP” complète Stéphane Héraud. En blanc, Tutiac mise toujours sur le sauvignon. Elle a par ailleurs équipé son site de Périssac (33) pour produire des bases de crémants rosé – actuellement sans ligne d’embouteillage, “pour veiller sur l’évolution du marché”.