Propriété trop peu connue de Saint-Estèphe, le château Capbern est un incontournable dans la cave d’un amateur de vins de Bordeaux. Vin précis, il bénéficie de toute l’expertise des équipes du prestigieux Château Calon Ségur qui appartient au même groupe.

Capbern est le voisin du prestigieux château Calon Ségur dont il partage une partie de l’histoire et surtout le propriétaire. Suravenir Assurance, filiale du groupe bancaire Arkéa, a en effet racheté les 2 châteaux en 2012. Jusque-là, la propriété s’appelait Capbern-Gasqueton du nom des 2 familles qui avaient marqué son histoire. En effet, jusqu’en 2011, c’était Mme Gasqueton, grande figure du vignoble de la rive gauche, qui en était la propriétaire. Un patrimoine resté dans la famille pendant près de 200 ans, tout comme Calon Ségur. Aujourd’hui, le château donne la pleine mesure de son très bon terroir composé de sols graveleux sableux, graveleux argileux et calcaire. 38 hectares au total dont 33 sont plantés et 32 en production répartis sur deux zones distinctes, l’une à proximité de Calon et l’autre plus proche de la Gironde et de Meyney. Ici, la part du merlot dans l’encépagement est sensiblement plus élevée qu’à Calon (46% des vignes), le cabernet-sauvignon restant toutefois dominant (52%), complété d’une faible part de petit verdot (2%). La vinification suit peu ou prou celle de Calon, avec une macération préfermentaire à froid pour une extraction douce puis une cuvaisons de 18 à 21 jours. L’élevage de 18 mois se fait avec une part non négligeable de barriques neuves (60%).

Des vins éclatants de sincérité

A la dégustation, on est frappé par la précision des vins et leur éclat en bouche. On retrouve ici une vraie belle élégance classique qui a fait toute la réputation des beaux vins de la rive gauche. La typicité de Saint-Estèphe s’affirme, entre densité et très beau soyeux de tannins. Le 2009 fait ainsi honneur à ce millésime flamboyant. Après 12 ans, le vin présente une très belle profondeur et des notes fines de fruits noirs teintées de quelques élans d’orange confite. L’impression d’ensemble est celle d’une grande suavité couplée à une véritable constance en bouche. Il est aussi intéressant de goûter des millésimes plus récents pour s’apercevoir que la propriété a produit une série récente de très beaux vins. A ce titre, le 2017 retient l’attention. D’une finesse juteuse avec un milieu de bouche plein, il évoque immédiatement les fruits noirs et le tabac. Le grain de tanin s’avère tendre et gracieux. La finale salivante est longue et fraîche. L’ensemble est d’un équilibre savoureux. La preuve, s’il en fallait encore une, que ce château fait partie des achats incontournables sur l’appellation. Son rapport qualité-prix (autour d’une vingtaine d’euros) est excellent et permet de se faire plaisir avec un très bon vin sans se ruiner.