Au Château Reynon, Jean-Jacques Dubourdieu annonce une nouvelle cuvée en hommage à son père, Denis Dubourdieu. Une cuvée 100% petit verdot, un cépage qu’affectionnait le grand œnologue bordelais.

Co-gérant des propriétés familiales dans le Bordelais, Jean-Jacques Dubourdieu a dévoilé à Terre de Vins la création d’une cuvée hommage en l’honneur de son père, l’éminent œnologue Denis Dubourdieu, disparu en juillet 2016.

Au Château Reynon, lieu de résidence de la famille Dubourdieu dans l’appellation Cadillac-Côtes de Bordeaux, cette cuvée hommage sera exclusivement faite de petit verdot. C’est un cépage capricieux, difficile, mais lorsqu’on en prend soin, le résultat “tient du miracle”, confie Jean-Jacques Dubourdieu.
“Mon père avait réintroduit ce cépage il y a une quinzaine d’années au Château Reynon. Nous nous demandions alors comment donner une identité à la propriété. Mon père a eu l’idée de retravailler le petit verdot. Aujourd’hui, le vin rouge du château a un style beaucoup plus affirmé grâce à ce cépage.”

3000 bouteilles seulement

Disponible lors des primeurs 2020, le premier millésime de cette cuvée hommage est issu des vendanges 2018 réalisées sur les 3,5 hectares de petit verdot du Château Reynon (plus de 30 hectares de vignes au total). Dotée d’un packaging spécial, cette cuvée au volume confidentiel (3000 bouteilles) pourra être achetée autour d’une trentaine d’euros.

“Le petit verdot n’est pas un cépage précoce. Il est fragile, sensible au Botrytis”, détaille Jean-Jacques Dubourdieu. Le cépage recèle pourtant bien des qualités. “Sa couleur est dense, son fruit assez étonnant. Pur, c’est époustouflant.” Cette cuvée est également l’occasion de rendre hommage à “un merveilleux terroir” : les Côtes de Bordeaux, appellation souvent méconnue par rapport aux Graves.