Jérôme Dervin est le nouveau chef de cave de la maison de Champagne Joseph Perrier. Une vraie dynastie, dont il incarne la quatrième génération ! Portrait.

Jean-Claude Fourmon, président du champagne Joseph Perrier le dit avec fierté : « Nous sommes le dernier éclaireur, fidèles à nos origines châlonnaises. » Résistant aux sirènes des villes phares que sont Epernay et Reims pour poser sa vitrine, la maison fondée en 1825 est toujours ancrée à Châlons-en-Champagne, capitale régionale fière d’abriter ces bulles que le président rappelle « fraîches, équilibrées, à la finale aérienne ». Des atouts que le nouveau chef de cave Jérôme Dervin continuera de garantir, lui qui vient d’être nommé à la suite de son père Claude, son grand-père Michel et son arrière-grand-père Léon. Une lignée investie depuis 1943 !

Certains y verraient un atavisme, Jean-Claude Fourmon (lui aussi 4e génération familiale à la tête de cette maison membre du groupe Thiénot) préfère souligner une valeur d’héritage et de transmission : « J’ai toujours eu la conviction que l’excellence ne naît pas en un seul jour, ni même en une seule vie. Dans cet état d’esprit j’accueille avec beaucoup de sérénité Jérôme Dervin, qui saura poursuivre notre quête permanente de qualité. »

Cuvées Royales et Joséphine

Diplômé de l’école viticole d’Avize, ancien commercial et professeur (œnologie-viticulture notamment), Jérôme Dervin a exercé dans plusieurs maisons de champagne à Reims, Epernay et Dizy, dont 7 années chez Gaston Chiquet. « Très jeune, je partageais déjà la passion de mon père, sans le savoir, explique-t-il. Je me contentais de le suivre et de l’observer. Son vin était tout pour lui. Il l’est devenu pour moi aussi.» Le nouveau chef de cave aura à cœur « de préserver et servir le style très apprécié des cuvées » mais aussi « d’apporter des idées et propositions, pourquoi pas sur des bulles non ou peu dosées ou le travail sous bois ».

Fort d’un vignoble de 21 ha en Vallée de la Marne (Cumières, Damery, Hautvillers, Verneuil…) la maison châlonnaise, ancien fournisseur attitré de la reine Victoria et de son fils Edouard VII, enchante toujours par ses Cuvées Royales ou ses millésimes. Mais la star reste Joséphine, née sur des terroirs Grands et Premiers crus, dont on ne compte que 8 millésimes en 32 années (1982, 1985, 1989, 1990, 1995, 1998, 2002 et 2004).

Retour des vignes à Châlons ?

Joseph Perrier possède 3 km de caves uniques en Champagne. Creusées de plain-pied dans la colline de craie, ces galeries gallo-romaines s’ouvrent sur des caveaux aux voûtes en forme d’ogive de 10 m de haut et recèlent 14 puits de lumière naturelle.

Bulles élégantes, caves insolites, à quand le retour de vignes à Châlons ? L’idée n’est pas si folle. L’arrondissement comptait jusqu’à 1000 hectares à la Révolution dont quelques-uns sur la « Côte de Troyes ». Un dossier soutenu par la dernière maison de champagne de la cité, un projet entre les mains de la mairie et que l’on aimerait bien célébrer d’ici quelques années.

Thierry Perardelle

www.josephperrier.com

PHOTO : Le nouveau chef de cave Jérome Dervin (37 ans) près de son père Claude : « Je connais bien la maison Joseph Perrier, car je venais souvent ici pour obtenir des conseils. »