En 2023 dans l’Aude, le Château Guilhem lance une gamme unique 100% éco-responsable et intégralement conçue localement, une première inédite dans le Languedoc.

On en finit plus de franchir le cap de la transition dans le Languedoc. Vigne, biodiversité, chai et maintenant packaging, les idées pertinentes pour diminuer l’empreinte carbone de son exploitation n’en finissent plus et beaucoup regardent vers la bouteille.

Basé à Malviès sur les contreforts du massif de la Malepère, Bertrand Gourdou représente la 5ème génération de vigneron au Château Guilhem (37 hectares), un domaine acheté en 1878 et cultivé en bio depuis 2007. L’homme engage également l’exploitation vers une conversion Demeter pour la pratique de la biodynamie. Mais ce n’est pas pour parler de vigne que Château Guilhem fait l’actualité de ce mois de janvier 2023.

Bertrand Gourdou a totalement repensé sa gamme de vin, en créant six cuvées entièrement éco-responsables (deux vins rouges, deux blancs, un rosé et un vin orange ). “L’objectif était avant tout de rechercher de la simplicité et de marquer son empreinte pour l’entreprise”. Les étiquettes datant de son grand-père, plus la gamme qui s’étoffait d’année en année, le château proposait pas moins de 15 vins avec un packaging et une étiquette à chaque fois différent. “On avait même une cuvée produite à seulement 250 exemplaires”.

Nous avons totalement absorbé l’inflation sur les prix des matières premières qui règne depuis quelques années”. Après avoir redéfinit la gamme, les bouteilles ont également fait l’objet d’une attention particulière en réduisant leur poids de presque 300 grammes, passant de 700 à 415 grammes et produites localement à la verrerie d’Albi à 98 kilomètres. Sachant que la bouteille occupe de loin le premier poste émetteur de gaz à effet de serre dans le monde du vin, cette réduction va donc améliorer le bilan carbone. “300 grammes peut paraître petit dit comme cela mais cela représente 180 kilogrammes par palette de 600 bouteilles lors de l’envoi. Mieux pour la planète mais c’est également mon préparateur de commande qui est heureux”. De plus, l’étiquette, colle et encre utilisées ont été harmonisées et changées pour également diminuer l’impact sur ces postes de dépenses.

Au-delà de la bouteille et de son étiquette, c’est aussi le carton d’emballage qui a été repensé. Fond “auto fermable” où une face uniquement doit être fermée, le plastique du scotch est remplacé par du caoutchouc, produit naturel biodégradable. Les palettes des cartons de vins sont conditionnées non plus avec du plastique, mais avec un film biodégradable créé par une entreprise toulousaine. Enfin, la capsule représentative de droit est supprimée et c’est donc moins aluminium et plastique également.

Moins de cuvées dans la gamme, bouteilles allégées, étiquettes en papier recyclé, colle hydrosoluble, cartons redessinés et plastique remplacé, tous ces changements permettront au Château Guilhem de réduire son empreinte carbone, de faire travailler les fournisseurs au local et d’absorber totalement l’inflation des prix sur le marché. Manque plus que la consigne mais Bertrand Gourdou est sur le coup !

Les premières mises en bouteille datent du mois de décembre 2022, les nouveaux tarifs seront compris entre 12 € et 19 € TTC. Les bouteilles et leur étiquette y seront présentées pour la première fois à Millésime Bio 2023. (hall B2 Stand 784).