©MAH Distillateurs Culturels
©MAH Distillateurs Culturels

Phylloxéra, une épopée humaine et scientifique est l’exposition à ne pas manquer ce printemps. Pourquoi ? Primo, c’est toujours une occasion de venir dans la ville qui donna son nom à la célèbre eau-de-vie, secundo la crise du phylloxéra reste passionnante à plus d’un titre, tertio l’exposition est très riche. C’est au Musée d’Art et d’Histoire de Cognac, du 5 mai au 31 décembre 2022.

Ce terrible puceron nous renvoie à la plus grande crise viticole de l’Histoire. La crise du phylloxéra a terrassé l’économie paysanne durant des décennies, à la fin du XIXème siècle. Le début de la Troisième République a été profondément marquée par ce drame qui va même provoquer un exode rural aux quatre coins de la France. Ce drame fut économique, social ou encore politique. La droite monarchiste et bonapartiste aimait faire rimer Gambetta avec phylloxéra tandis que les Républicains, de leur côté, accusaient volontiers les conservateurs d’avoir pondu ce puceron pour mieux saper la conjoncture… Il reste aussi les charlatans qui fendaient la campagne en vendant des remèdes magiques aux vignerons, profitant de leur faiblesse. La région du cognac n’a pas échappé à ce fléau et l’exposition qui a ouvert ses portes ce 5 mai au Musée d’Art et d’Histoire de Cognac revient en profondeur et érudition sur cette page de l’histoire. Il en va de la transformation des paysages, du travail des scientifiques, de la ruine, de l’exil et de la lumière au bout du tunnel. Par une scénographie immersive, les visiteurs vont pouvoir se plonger dans cette crise. « En proposant cette exposition, qui explore l’un des bouleversements les plus marquants dans l’histoire de notre territoire, j’ai souhaité réaffirmer la culture comme un axe majeur du développement et du rayonnement de l’agglomération, explique Jérôme Sourisseau, Président de Grand Cognac. Au travers de nos équipements culturels et des évènements qui y sont organisés, la mission que nous nous sommes fixés est de retracer et de transmettre ce qui fait l’ADN de notre territoire, sa singularité́ et sa renommée ». Par cette exposition, la Communauté d’agglomérations entend affirmer encore davantage sa politique culturelle sur l’identité du territoire depuis le lancement en 2020 de la marque « Les Distillateurs culturels » autour des deux musées de la ville.

www.les-distillateurs-culturels.fr