Chaque année 400.000 nouveaux cas de cancer sont détectés. C’est pour lutter contre ce fléau que la Fondation Bergonié, avec l’appui de la filière viticole, organise une vente aux enchères solidaire sur les plateformes interenchères et Drouot, sous forme dématérialisée, le 17 décembre à 18 heures. Un bel événement où figure toute la fine fleur des crus bordelais.

On a vu pendant la première vague du mois de mars comment le Coronavirus avait pu nuire aux dépistages précoces des autres pathologies et notamment des cancers, en rendant moins accessible le corps médical. Ces dégâts collatéraux de l’épidémie touchent aussi le mécénat pour la recherche, à la fois à travers la monopolisation de l’espace médiatique suscitée par la Covid-19 et via la crise économique qui empêche parfois les gens et les entreprises d’être aussi généreux que les années précédentes. C’est pourquoi la fondation Bergonié, dédiée au cancer et installée à Bordeaux, a dû faire preuve de créativité en organisant une vente aux enchères caritative, avec le soutien de très nombreux acteurs de la branche viticole qui ont accepté de fournir pas moins de 116 lots. Orchestrée par Éric Lacombe, Commissaire-Priseur de l’Hôtel des Ventes des Chartrons, celle-ci aura lieu en ligne le 17 décembre à 18 heures.

Les vins de la région sont évidemment à l’honneur, et pas des moindres : les châteaux Pontet-Canet, Latour, Malartic Lagravière, Haut-Bailly… “Nous avons pu compter sur l’appui de plusieurs Syndicats viticoles, en particulier celui de Saint-Julien présidé par François-Xavier Maroteaux et celui de Saint-Émilion. Très actifs, ils ont su mobiliser de nombreux châteaux.” confie Marina Mas, directrice de la fondation. Et si tous les grands noms de Bordeaux sont là, on a veillé en même temps à “avoir des vins pour tout le monde, avec des prix qui puissent être plus abordables”.

Outre les châteaux, certains négociants ont également tenu à participer et ont permis de diversifier la gamme en ouvrant la vente à d’autres régions viticoles. Millésima, la plus grande cave à vins au monde en ligne, a offert quelques beaux flacons de champagne (Louis Roederer, Billecart-Salmon…) en choisissant des domaines déjà investis dans le domaine caritatif. On trouve même du vin de la Napa Valley : un double Magnum de Dominus fourni par les Établissements Jean-Pierre Moueix.

Enfin, l’originalité de cette vente, c’est qu’elle ne propose pas seulement des vins, mais aussi des expériences œnotouristiques. “L’idée m’a été suggérée Basile Tesseron, du château Lafon-Rochet, il avait en tête le modèle américain des ventes aux enchères. Le Château Lafite Rothschild offre par exemple un repas au domaine avec Jean-Guillaume Prats…”

Pour participer, une inscription préalable est nécessaire sur les sites : DROUOT DIGITAL Live ou INTERENCHERES