(Photo archive 2017)
(Photo archive 2017)

Jeudi 1er mars 2018, « Terre de Vins » et les vins de Saint-Estèphe vous convient à une grande dégustation dans l’enceinte du Palais de la Bourse de Bordeaux. A un mois de cet événement, trois questions à son président, Bernard Audoy (château Cos Labory).

Après une 4ème édition auréolée de succès, lors de laquelle 750 amateurs sont venus à la rencontre des vins de Saint-Estèphe, l’appellation se déplace à nouveau en force au cœur de la ville de Bordeaux, le jeudi 1er mars. A l’invitation de “Terre de Vins”, 45 propriétés prendront place de 17h30 à 21h dans l’écrin du Palais de la Bourse pour faire déguster leur millésime 2015 et un autre millésime de leur choix. A ne pas rater !

C’est la cinquième édition de cette grande dégustation de Saint-Estèphe organisée avec “Terre de Vins”. Au fil des éditions, ce rendez-vous s’est-il selon vous imposé comme un incontournable pour les Bordelais ?
Je le pense. Cette dégustation a toujours beaucoup de succès. On a à cœur de venir faire découvrir nos vins, et les amateurs apprécient ce contact direct et cette découverte. C’est dans le prolongement du beau succès de « Bordeaux Tasting ».

Parmi les 45 propriétés présentes ce 1er mars figurent des crus classés, des crus bourgeois, des non-classés… Ensemble, ces propriétés sont-elles représentatives de l’unité ou de la diversité de saint-estèphe ?
Les deux. Il y a une diversité de par la gamme de crus, des grands crus classés aux crus plus modestes, et de par la gamme des prix. En terme de style, les amateurs pourront découvrir une belle variété, car chaque château a son encépagement, sa sélection… Chacun est un cas particulier, et c’est aussi cela qui fait la richesse de l’appellation. Il y a également une unité parce que quasi-toutes les propriétés de l’appellation participent à cette dégustation.

Au-delà des spécificités de chacun, toutes les propriétés auront un point commun ce 1er mars : elles feront déguster leur millésime 2015. Pouvez-vous me parler de ce millésime ?

C’est un très bon millésime. Par rapport à 2014 et 2016, deux excellents millésimes, 2015 est un peu plus charmeur et un peu moins classique. Ce sont des vins très agréables à boire dès aujourd’hui, car ils sont élégants et fins. Mais ils ont aussi un beau potentiel de vieillissement avec des tanins présents, nombreux et mûrs, et une belle fraîcheur. C’est un millésime gourmand qui vieillira bien.