La maison Villevert (CÎROC, G’Vine, La Guilde…) devient actionnaire majoritaire de la maison Grosperrin. Ainsi, Jean-Sébastien Robicquet, fondateur et président de la maison Villervert, poursuit sa quête de cognacs ultra premiums.

C’est la fusion du collectionneur basé sur les bords de la Charente à Saintes, Guilhem Grosperrin, et du développeur niché un peu plus en amont du fleuve, Jean-Sébastien Robicquet. En 2020, ce dernier, créateur et président de la Maison Villevert, avait déjà fait l’acquisition de Celtic Whisky Distillerie pour élargir sa gamme de spiritueux. C’est désormais sur la superbe maison de cognacs (dont le stock contient aussi des armagnacs) que JSR jette son dévolu.« A l’image de Maison Villevert, Cognac Grosperrin partage une histoire originale et unique avec la région de Cognac, explique-t-il.  J’admire l’exigence de Guilhem Grosperrin et le travail accompli par sa famille au cours des trente dernières années. Nous revendiquons la même passion et la même exigence pour le goût du beau, du bon et du patrimoine régional. Notre association amorce la naissance d’un véritable pôle sur les spiritueux bruns au sein de Maison Villevert. Nous avons ainsi décidé́ d‘aller plus loin encore dans l’univers des cognacs ultra-premiums. Les synergies entre nos deux maisons sont évidentes et vont nous permettre de développer nos activités tant en France qu’à l’export. Guilhem Grosperrin reste aux commandes de la société́ éponyme et nous allons travailler main dans la main à la création d’une gamme exclusive de spiritueux français. »

Il est certain que Guilhem Grosperrin, à la suite de son père, a constitué un patrimoine unique de vieilles eaux-de-vie. Directeur général et maître de chai, il cherchait un appui de taille pour pouvoir poursuivre son métier de dénicheur et sans doute bénéficier d’une force commerciale conséquente, le groupe de Jean-Sébastien Robicquet distribuant plus de 50 spiritueux en France et à l’international. « Maison Villevert réinvente le monde des spiritueux tout en préservant des valeurs d’excellence, de respect de l’identité́ du patrimoine et du savoir-faire, souligne Guilhem Grosperrin. Des valeurs que nous partageons et que nous défendons. C’est pourquoi aujourd’hui, je suis heureux de lier la destinée de notre maison à Jean-Sébastien Robicquet. Il m’a fallu des années pour trouver le bon partenaire, capable d’apporter une valeur ajoutée à notre travail, tout en nous offrant la possibilité de renforcer nos approvisionnements. Cognac Grosperrin est aujourd’hui à un tournant de son histoire, dans un contexte où les stocks anciens se font rares et où les prix s’envolent. Désormais, nous avons la possibilité́ de consolider et de pérenniser dans le temps ce projet familial que je porte depuis près de 20 ans : sélectionner et élever des cognacs d’exception, véritables témoins de leurs terroirs d’origine et d’histoires familières singulières« .

Les destins des deux maisons sont désormais liés.

La Maison Villevert est à retrouver dans notre numéro Hors-série de novembre 2021, entièrement consacré au spiritueux. A retrouver sur le kiosque.