Depuis deux ans, Loïc Geoffray, alias Vin’Stache sur Youtube, éduque les novices du vin avec humour sur sa chaîne Youtube, qui est en passe de devenir un temple de la culture générale du vin. Reconnaissance déjà nationale et médiatique pour l’enfant de la Bresse à la moustache, qui s’est entiché du vin il y a plus de dix ans déjà.

La moustache de Loïc a vraiment frémi grâce au vin lorsqu’il était en école de commerce. Avant cela, le vin était pour lui quelque chose de culturel, de familial (les vins de la vallée du Rhône étaient souvent présents sur table). Pas de passion déclarée, juste un intérêt poli. Et pour lui, à cette époque estudiantine, la fin justifiait le vin : désireux de se tourner vers l’international, et d’assurer son rôle de Français éduqué au vin lors de dîners d’affaires qui se profilaient dans sa carrière commerciale à venir, il lui fallait bien s’y connaître un peu mieux. Il prit alors la vice-présidence de l’association “œnologique” de l’école de commerce de Clermont-Ferrand, et ce fut le début d’une véritable histoire d’amour.

Il orienta donc la fin de ses études vers le vin exclusivement, ainsi que le début de sa carrière. Passage chez Vente à la Propriété, PlugWine, et puis une période de flottement comme la vie en réserve de temps en temps, et enfin la décision alors de concrétiser cette idée qui avait germé quelque temps auparavant dans son esprit : démarrer une chaîne Youtube dédiée à la connaissance du vin, via la vulgarisation.

Un ton décalé et une identité très française

Au pays des influenceurs, les humbles sont rois.
Partant du constat que le vin était parfois, souvent, doté d’une aura trop élitiste à son goût, et pas toujours très compréhensible, dès que l’on voulait dépasser le simple stade de la dégustation informelle chez les parents ou les amis, il fallait donc souffler un peu d’humour et de légèreté, sans rien sacrifier au sérieux du propos ni la fiabilité des informations délivrées.

Son objectif n’est pas de faire de son public de futurs candidats au Master of Sommelier ou au WSET, mais “juste de donner les clés de cet univers. Par exemple, tout le monde sait que les vins de Bordeaux sont réputés. Oui, mais pourquoi ? J’avais envie d’expliquer les dessous du vin, là en l’occurrence, comment les marchands anglais dans les siècles passés ont déterminé la nature du marché des vins bordelais. Je suis un passeur de savoirs. Je ne veux pas former les gens à la dégustation, mais leur donner les moyens de comprendre le monde du vin, au sens large”.

Pour ce faire, Loïc a imaginé trois formats différents pour ses contenus: le premier dédié aux sujets “culture générale” (comme sa dernière vidéo entièrement dédiée à la minéralité : mais qu’est-ce donc exactement ?), le deuxième dédié aux cuvées atypiques, astucieusement nommé “OVINI” (la dernière en date traitant du vin bleu), et enfin le format “Cépage Sorcier”, jeu de mot en hommage à Fred et Jamy, animateurs de l’émission de vulgarisation scientifique “C’est pas sorcier”).

Le tout présenté dans un style franco-français, du pull estampillé d’un coq tricolore, en passant par des touches d’humour dans l’esprit d’une certaine paillardise très nationale, ce qui contribue à redonner une forme de noblesse paysanne au vin, comme un hommage à cette double nature qui le constitue depuis toujours (le vin).

Malgré ses appétences et expériences internationales, Loïc ne cache pas son amour pour la France : “je suis fier de notre patrimoine, de nos savoir-faire. Cela n’enlève évidemment rien à ceux des autres pays, mais je trouve qu’on a une sacrée chance quand on vit en France. Et je suis un gars de la campagne, un provincial, alors c’est vrai que j’avais envie de faire quelque chose qui me ressemble, dans lequel je me sente à l’aise, et qui mette à l’aise aussi !”

Un futur prometteur

Loin de n’être qu’un nouveau contenu de plus sur le vin, Loïc et sa moustache ont trouvé leur public. Déjà repéré par Terre de Vins, mais aussi par Télérama, et bien sûr les trente mille abonnés de sa chaîne, Loïc souhaite continuer à développer sa chaîne, et pourquoi pas d’autres formats. Aucune envie de rentrer dans le côté politique de la chose, mais au contraire de continuer à être un vecteur de transmission autour du vin, et de diffuser encore plus de connaissances, via le développement du storytelling, au sens large.

Il déplore d’ailleurs le schisme entre enseignement “sérieux” ou en tous cas reconnu comme tel (et parfois soporifique et guindé…), et un partage de savoir plus fun, comme si les deux étaient incompatibles.

Ouverts à tous les horizons, Loïc avait déjà assisté à Bordeaux Tasting lors de son année de Master en vins et spiritueux, et avait apprécié la possibilité de pouvoir déguster d’aussi belles bouteilles, mais pas que. Histoire d’élargir encore ses horizons, nous retrouverons Loïc lors de Lyon Tasting les 19 et 20 octobre. Suivez la moustache et le pull au petit coq !

Samedi 19 octobre de 10h à 18h30
Dimanche 20 octobre de 10h à 18h
Tarifs EARLY BIRD en quantités limitées
25 € le pass journée
27 € le pass journée + abonnement
39 € le pass 2 jours
Palais de la Bourse de Lyon : CCI Lyon – Place de la Bourse, 69002 Lyon