(photo : Eline Perrotin)
(photo : Eline Perrotin)

2021 a sonné les 50 ans du Festival de Saintes de l’abbaye aux Dames. Cet événement autour de la musique s’est accompagné d’une mise aux enchères de lots de cognac dont les recettes financeront ledit festival. Et quels lots de cognac !

Ne serait-ce que l’évocation des maisons participantes fait rêver : Bache Gabrielsen, Estève, Fanny Fougerat, Jean Fillioux, Grosperrin, Merlet et Fils, Ragnaud Sabourin et Vallein Tercinier. Ils sont tous des artisans du cognac sur-mesure, d’une eau-de-vie charentaise que seul le temps rend unique. Ils se sont réunis le 21 juillet dernier à l’abbaye aux Dames pour créer un assemblage, Octuor, en vue d’une mise aux enchères. Une douzaine de flacons ont déjà été vendus et les acquéreurs recevront leurs pépites au mois de décembre. À la hauteur de la qualité des eaux-de-vie que les huit producteurs ont amenées, tout laisse à croire qu’Octuor est sublime. C’est presque une musique… « Il y a une base, le ou les crus ; du rythme, l’âge ; et des agréments, les arpèges. L’assemblage est une composition, une symphonie », souligne Pascal Fillioux, l’incontournable vigneron et distillateur de Juillac-le-Coq qui a offert une Grande Champagne des années 1970. 120 bouteilles sont mises à la vente au prix de 500 € le flacon de 70 cl et les recettes sont destinées au Festival de Saintes. On peut acquérir ces trésors sur le site de l’abbaye aux Dames. À bon collectionneur, salut.

www.abbayeauxdames.org