(photo JC Gutner)
(photo JC Gutner)

Jusqu’au 19 octobre, jour de la grande finale de cette édition 2020 du Concours de Meilleur Caviste de France, nous vous présentons chacun des huit finalistes de la compétition. Ouverture de cette série de portraits avec Philippe Ball, caviste à La Cave des Anges, à Forstfeld (67).

Philippe Ball, pouvez-vous vous présenter et exposer brièvement votre parcours ?
Je m’appelle Philippe Ball, j’ai 32 ans. Je suis caviste depuis le 3 août 2017 dans ma boutique située à Forstfeld, en Alsace, où je suis le seul gérant.

Comment est née votre passion pour le vin ?
Ma passion est née en découvrant les différents vins exceptionnels dans des restaurants gastronomiques, lorsque j’avais une vingtaine d’années. J’ai décidé de devenir caviste au cours de l’année 2016, après le sacre de Philippe Schlick, que j’ai eu la chance de côtoyer avant.

Qu’est-ce qui vous passionne dans ce métier de caviste ?
Le fait de rendre les gens heureux, de par les différents accords mets et vins, et l’histoire de chacune des bouteilles. Nous sommes des marchands de bonheur, faisant la transition entre le vigneron, son terroir, son savoir-faire et le consommateur.

Vos vins, spiritueux et/ou autres boissons alcoolisées favoris sont…
Mes vins favoris sont ceux de l’Alsace, de la Vallée du Rhône et du Languedoc-Roussillon. Pour les spiritueux, je dirais les rhums et les whiskys finement tourbés.

Pourquoi avez-vous décidé de participer au Concours du Meilleur Caviste de France ?
C’est un challenge personnel, je veux voir où je me situe par rapport à mes connaissances dans le monde du vin.

Votre état d’esprit à moins d’un mois de la grande finale ?
Je suis évidemment un peu stressé, mais je ne me mets pas la pression, puisque le fait d’être en finale est déjà exceptionnel, c’est une petite victoire.

Et si vous gagniez le Concours, ce serait…
Ce serait absolument incroyable et fantastique, le vin d’Alsace coulera à flots !

MEILLEUR CAVISTE DE FRANCE : VOTEZ POUR LE PRIX DU PUBLIC

À LIRE AUSSI : Concours Meilleur Caviste de France : la finale se déplace à Bordeaux