©F. Hermine
©F. Hermine

Le château Mentone, domaine de 170 ha aux confins de la Dracénie, entre Saint-Antonin-du-Var et Entrecasteaux, s’est offert une annexe caviste au centre de Lorgues (83).

« Nous avions déjà acheté en 2016 un bâtiment qui avait appartenu aux seigneurs d’Entrecasteaux pour en faire un hôtel et un restaurant-boutique, explique Martin Serre à la tête du château avec sa mère Marie-Pierre Caille et son frère Nicolas Bretton mais le dossier était trop compliqué et nous nous sommes finalement tournés vers Lorgues, plus calme mais en plein essor, pour trouver un pied-à-terre avec un projet plus modeste ». La famille installée depuis une vingtaine d’années dans la région cherche d’abord à mieux se faire connaître des habitants mais elle entend également participer à la dynamisation de la petite ville varoise où ont déjà investi MDCV (Berne) – Josh, le fils de Marc Dixon, a repris la brasserie Le Grillon et la Martinette a racheté les anciens locaux de la coopérative pour y réinstaller un moulin à huile. Mentone a donc fait l’acquisition en mars du fonds de commerce et des murs de l’ancienne pâtisserie-salon de thé La Bulle sucrée place de l’église.

Caviste, bistrot et épicerie fine

©F. Hermine

Après plusieurs mois de travaux, la Maison Mentone a ouvert début août une boutique caviste-épicerie fine de 40 m2. « L’idée est d’être d’abord prescripteur des vins de Mentone enrichie d’une gamme de bag-in-box de 3 l. mais comme il n’y avait pas de cavistes à Lorgues, nous proposons aussi des domaines familiaux d’autres régions, bio ou au moins HVE », principalement de Bourgogne et du Rhône Nord (La Grosse Pierre, Remizières, Bonserine, Ludovic Courbis…) avec limonade et bières artisanales, le champagne Bruno Paillard, voisin de Saint-Antonin avec le domaine Sarrins, et à terme, une gamme de produits régionaux maison ; les épouses de Martin et Nicolas pourraient prochainement animer quelques dégustations et ateliers. Mais les propriétaire de Mentone ne comptent pas en rester là puisque les locaux (au total 90 m2) devraient également héberger une auberge avec terrasse et cuisine-laboratoire, opérationnelle pour la saison 2023. En cuisine, sans doute le chef Sanjou qui signe déjà la carte du Château depuis deux ans. Pour Lorgues, il opterait pour un concept plus citadin de cuisine sur le pouce (le chef étoilé est également à la tête du Relais des Moines aux Arcs-sur-Argens et du Trente-trois à Paris). Un appartement avec terrasse sur la collégiale complète également l’offre d’hébergement multiple du domaine.