Chaque jour jusqu’à la fin du mois d’août, retrouvez un itinéraire dans le vignoble français : de bonnes adresses sélectionnées par l’équipe de « Terre de Vins » à l’occasion du hors-série Œnotourisme paru en juin 2021. 33ème étape : toujours en Champagne, côté Aube.

Champagne Monial, le plus beau cellier
Jadis, cette grange de l’abbaye de Clairvaux était à la tête d’un vignoble de 177 hectares. Le savoir-faire viticole apporté par les moines de Cîteaux est resté inscrit dans l’architecture du cellier construit au XIIIe siècle, à moitié enterré et rafraîchi par une source souterraine. Le pressoir se situait au-dessus et le jus descendait par gravité à travers les oculus placés à l’intersection des croisées d’ogives ! Champagne Monial propose des visites gratuites d’avril à octobre. Sa chapelle du XVe siècle, en lambris, dont le retable est exposé au Metropolitan Museum of Art, à New York, est une merveille. La maison propose aussi un gîte (2 adultes, 2 enfants, 300 €/semaine).
Champagne Monial – 10200 Colombé-le-Sec – 03 25 27 02 04 – www.monial.net

L’hommage à Clairvaux [TOP100 – Trophées de l’Œnotourisme]
À Hautvillers, on vénère Dom Pérignon, chez Drappier (visite : 17 €) on préfère saint Bernard, ce moine d’origine bourguignonne à qui on doit l’introduction dans la région du pinot noir… Et si le village s’est moqué du grand-père, surnommé « Père pinot », lorsqu’il a arraché ses gamays pour replanter ce fin cépage, l’histoire lui a rendu justice. Clarevallis, une cuvée 100 % bio (43 €), célèbre cet héritage de Clairvaux et représente un condensé de la recherche stylistique de la maison. Le faible dosage (4 g), spécialité de ce vigneron qui a lancé l’un des premiers bruts nature en 1995, laisse le sous-sol kimméridgien (le même qu’à Chablis) s’exprimer dans toute sa minéralité.
Champagne Drappier – 10200 Urville – 03 25 27 40 15 – www.champagne-drappier.com

Jolie bouteille, sacrée bouteille
Pressoir traditionnel, remuage, dégorgement et dosage manuels, le champagne Benoît Tassin a le sens du patrimoine jusque dans ses outils ! Le musée de la bouteille ancienne qui clôt le parcours (7 €) étonne par sa rigueur scientifique et la richesse des propos du guide. Ce dernier remonte aux Égyptiens pour arriver à la naissance du champagne, conditionnée par le passage de la bouteille de service à la bouteille de conservation au XVIIe siècle. Une fois de plus, on côtoie l’héritage des moines cisterciens venus de Bourgogne : ce sont les pierres de l’abbaye de Mores qui ont servi à construire la bâtisse, comme en témoigne cette sculpture d’évêque au drapé élégant exhumée d’un mur.
Champagne Benoît Tassin – 10110 Celles-sur-Ource – 03 25 38 52 27 – www.champagne-benoit-tassin.fr

Une distillerie entre Bourgogne et Champagne
Si la famille Moutard a les deux pieds dans la vigne, l’un se trouve en Bourgogne, l’autre dans l’Aube. L’occasion de belles synergies au sein de ce domaine où élaborer à la fois des vins et des spiritueux élargit le champ des possibles. Une part des whiskys est vieillie par exemple dans des fûts de chablis et les moûts de malt fermentent grâce à des levures de raisin. On profite de la culture de cépages rares destinés au champagne pour produire des eaux-de-vie aussi originales que le marc d’arbane… Entre l’alambic et les caves, on parcourt le joli village de Buxeuil, et on se passionne pour les expériences de la famille Moutard, jamais en mal d’idées (10 €).
Champagne Moutard – 10110 Buxeuil – 03 25 38 50 73 – www.famillemoutard.com

« Un clos, c’est bien quand c’est ouvert » [TOP100 – Trophées de l’Œnotourisme]
Avec le Clos Rocher, Gremillet « bourgognise » la Champagne, plus connue pour son art de l’assemblage. Le réchauffement climatique rend cependant cette approche pertinente… Afin de découvrir la singularité de ce microterroir, la maison Gremillet y a aménagé une bulle transparente faisant office de chambre d’hôtel (à partir de 200 €). Vous n’avez jamais rêvé de dormir à la belle étoile au milieu des vignes pour sentir les énergies qui animent la terre ? C’est un peu la même sensation, en plus confortable. Avec en prime une bouteille et un petit déjeuner dans une cadole, ces igloos en pierres sèches qui servent de loge aux vignerons.
Champagne Gremillet – 10110 Balnot-sur-Laignes – 03 25 29 37 91 – www.champagne-gremillet.fr

CARNET PRATIQUE

Où manger, où dormir

Restaurant Le Cellier
Pour rester dans une ambiance monastique, ce restaurant représente le cadre idéal. Installé dans un cellier construit par les cisterciens, les plafonds sont encore recouverts des slogans des révoltes vigneronnes de 1911. Il offre des menus abordables pour une cuisine généreuse et authentique issus de produits locaux. Menu découverte du terroir entrée-plat-dessert à 34 €.
10200 Bar-sur-Aube – 03 25 27 52 89

Le Vieux Pressoir (chambres d’hôtes)
Champagne Urbain propose quatre chambres, dont une familiale, au pied des vignes et aménagées dans une ancienne maison traditionnelle de vignerons. Les propriétaires n’hésitent pas à prendre un café avec leurs hôtes pour raconter leur métier et proposent de déguster leur champagne (69 €/chambre pour 2 personnes, petit déjeuner compris).
10200 Baroville – 03 25 27 00 36 – www.champagne-urbain.fr

À voir

L’abbaye de Clairvaux
On ne peut comprendre le vignoble de l’Aube voisine sans faire un pèlerinage à l’abbaye de Clairvaux, installée par saint Bernard dans le val d’Absinthe et transformée en prison par Napoléon. Celle-ci a fonctionné jusqu’à une date récente et certains lieux sont émouvants, comme la chapelle de la prison des enfants, envoyés ici pour travailler dans la colonie agricole. 8,50 €/adulte, gratuit pour les moins de 18 ans.
10310 Clairvaux – 03 25 27 52 55 – abbaye.clairvaux@orange.fr

Nigloland
Après quelques visites culturelles, il est temps de penser aux enfants. Le parc Nigloland, installé au cœur de la forêt d’Orient, offre des attractions qui décoiffent, entre le Donjon de l’extrême et la Rivière canadienne. Un bol d’air frais, de sensations et de nature… 36 €/adulte, 33 €/enfant de moins de 12 ans.
10200 Dolancourt – 03 25 27 94 52 – www.nigloland.fr

Canoë avec le champagne Devaux
C’est une coopérative qui fait la fierté des vignerons aubois et accueille ses visiteurs dans un très joli manoir bordé par la Seine. Elle propose des ateliers variés, comme des dégustations à l’aveugle pour mieux comprendre l’influence de la couleur, des accords mets et chocolats, mais aussi une randonnée en canoë ! 51 €/pers. Comprend une dégustation de 2 champagnes accompagnés de gourmandises.
10110 Bar-sur-Seine – 03 25 38 63 85 – www.champagne-devaux.fr