(photo I. Bachelard)
(photo I. Bachelard)

Chaque jour jusqu’à la fin du mois d’août, retrouvez un itinéraire dans le vignoble français : de bonnes adresses sélectionnées par l’équipe de « Terre de Vins » à l’occasion du hors-série Œnotourisme paru en juin 2021. 34ème étape : en Alsace.

Sur les schistes bleus
Le Clos du Val d’Eléon n’est pas un grand cru, mais les Kreydenweiss l’ont fait connaître aux quatre coins du monde, de même que la biodynamie, appliquée depuis 1989. Ce terroir de schistes bleus de Villé, situé à plus de 230 mètres d’altitude, est un endroit froid : la chaleur de 2018 convient à cet assemblage pinot blanc et riesling de 30 ans. Fruits blancs, herbes folles avec une note de grillé pour les parfums, bouche droite, vive mais ample, qui fait saliver. Aérer avant dégustation (ou garder jusqu’à 15 ans). Chaque année, les étiquettes sont signées par un artiste, Julie Salmon en 2018. Visite sur rendez-vous.
Domaine Marc Kreydenweiss – 67140 Andlau – 03 88 08 95 83 – www.kreydenweiss.com

Dîner en haut du Muenchberg
Rendez-vous à Nothalten, sous la protection de sainte Odile et du Haut-Kœnigsbourg, pour découvrir le domaine familial de Philippe Sohler, qui sait partager son terroir et son savoir. On vous propose de dîner au milieu du grand cru Muenchberg après une visite des caves et une balade commentée dans les vignes, chaque mercredi, du 14 juillet à la fin août (repas de La Petite Auberge au Hohwald, 55 € par personne). Pour les plus curieux, une découverte de la variété des terroirs se fait tous les jeudis matin du 6 mai au 26 août, baskets aux pieds et verre en main (10 h 30 à 12 h, 15 €).
Domaine Philippe Sohler – 67680 Nothalten – 03 88 82 48 89 – www.sohler.fr

Chambres dans les vignes [TOP100 – Trophées de l’Œnotourisme)
Un pied en Alsace, un pied en Corbières (le château Valmont), les Ruhlmann-Schutz savent accueillir puisqu’ils proposent, en plus des visites et dégustations, quatre chambres d’hôtes sur l’exploitation (70 €). L’été, un petit train vous emmène dans le vignoble les lundi, jeudi et samedi à 16 h (7 €, 4 € pour les 7/14 ans). Pour les plus curieux, balade gastrovinique à faire en autonomie au cœur du grand cru Frankstein, avec un sac rempli : une bouteille de grand cru, une baguette, une terrine de chez La Cigogne, un fromage fermier. Un plan vous mènera à la maisonnette familiale où vous pourrez vous asseoir pour une pause gourmande avec vue sur les vignes (30 € pour deux).
Les Vignobles Ruhlmann-Schutz – 67650 Dambach-la-Ville – 03 88 92 41 86 – www.ruhlmann-schutz.fr

Une cave écoconstruite
Le domaine Achillée s’est créé en 2016 à partir d’une cave révolutionnaire au bilan énergétique neutre et construite principalement en paille, mais les vignes sont en biodynamie depuis 2003. C’est un lieu ouvert et accueillant où l’on se sent bien auprès des grands foudres décorés. Les frères Dietrich sont les premiers vignerons à avoir créé un Locavor chez eux : chaque jeudi, les abonnés au panier biolocal peuvent aussi acquérir les cuvées bio de tous les producteurs de Scherwiller. La visite dégustation (9 €) se fait sur réservation.
Achillée – 67750 Scherwiller – 09 54 49 19 16 – www.achillee.alsace

Jeunes vignerons et nouvelle cave
Hélène Huttard et son frère Antoine ont mis à profit le confinement pour accélérer de grands travaux, avec des matériaux et entreprises 100 % alsaciens, parallèlement à la conversion des vignes en bio qui s’achève. Pour les 160 ans de la maison, le résultat est un caveau polyvalent, moderne et durable, assorti d’une offre d’accueil originale, dégustation à l’aveugle (25 €), pique-nique au Lerchenberg (40 €) et même séjour relax et gourmand dans un gîte (120 €). Hélène Huttard est aussi un des piliers du groupe jeune des Vignerons indépendants d’Alsace, qui ont – enfin – élaboré une cartographie complète de l’Alsace avec tous les lieux-dits et grands crus de la Route des vins (30 €).
Domaine Jean Huttard – 68340 Zellenberg – 03 89 47 90 49 – alsace-jean-huttard.fr

CARNET PRATIQUE

Où dormir, où manger

Restaurant AOR – La Table, le Goût et Nous
Le « gastrocomique » du chef Serge Burckel, de retour en Alsace.
Quatre menus de 38 à 85 €.
68340 Riquewihr – 03 69 34 14 59 – www.table-aor.fr

Le Parc Hôtel
Chambre à partir de 115 €. Belle maison gourmande abritant un restaurant, Le Joséphine, et une winstub, Rabseppi Stebel’ : plat à partir de 20 €, menu 34 et 70 €.
68590 Saint-Hippolyte – 03 89 73 00 06 – www.le-parc.com

Le Parc Hôtel & Yonaguni Spa
La belle maison traditionnelle de la famille Wucher avec restaurant, stub et fumoir se dote d’un nouveau spa avant-gardiste de 2 500 m². Chambre à partir de 150 €, menu 60 €.
67210 Obernai – 03 88 95 50 08 – www.leparchotel.fr

Hostellerie des Châteaux
Bel établissement au milieu des arbres, avec trois piscines, deux restaurants, spa et vinothérapie. Chambre à partir de 150 €, plat à partir de 29 €, menu 69 €.
67350 Ottrott – 03 88 48 14 14 – www.hostellerie-chateaux.fr

Incontournables

SlowUp
La route du vin sans moteurs ! 9e édition le dimanche 6 juin. Un parcours fermé à la circulation motorisée, réservé aux marcheurs et cyclistes entre Châtenois, Bergheim et Sélestat, au pied du château du Haut-Kœnigsbourg.
www.slowup-alsace.fr

Vendangeur d’un jour
Immersion totale chez un vigneron indépendant, pour comprendre un point primordial du métier de vigneron. Demi-journée 30 €, journée avec repas 45 €.
www.vigneron-independant.com

Festival Soirs à Pressoir
L’amphithéâtre naturel dans les vignes du Reichsfeld accueille une pièce de théâtre les 30 et 31 juillet, 1er, 6, 7 et 8 août. 15 €/adulte, 11 € tarif réduit, 9 € pour les moins de 14 ans. Vin du domaine et restauration sur place.
37140 Reichsfeld – 03 88 85 58 87 – www.domaine-bores.fr

L’Alsacienne
Dimanche 27 juin, cyclo-rando sportive à Cernay, avec étape à la cave du Vieil Armand. Des parcours sportifs mais ouverts aux vélos à assistance électrique.
68700 Cernay – www.alsacienne.org

Sentiers viticoles
Des dizaines d’itinéraires pour se promener dans les vignes, classés par longueur et difficulté.
www.routedesvins.alsace/balades-et-sentiers-viticoles/