Tout au long de la période des Primeurs et en avant-première du n°71 de Terre de Vins qui sortira en kiosques le 19 mai prochain, des figures du vignoble bordelais nous font partager leur regard sur le millésime 2020 et la campagne qui s’annonce.

Aujourd’hui : Frédéric Castéja, Directeur Général de la maison Borie-Manoux et responsable lagrandecave.fr
Quel intérêt pour le consommateur à acheter ce millésime 2020 en primeur ?
“Les volumes sont en baisse cette année en raison des conditions météorologiques. Il y aura moins de vin à la vente, donc acheter en primeur permettra aux clients d’encaver des vins de très belle qualité, pour ne pas le regretter dans trois ou quatre ans. Déjà très charmeur et gourmand, ce 2020 se bonifiera avec quelques années de garde.”
Cet achat s’opérera-t-il à des prix intéressants ?
“C’est un peu tôt pour le dire, je ne suis pas dans la tête des propriétaires, mais je pense qu’ils seront raisonnables par rapport à l’an dernier ou à d’autres millésimes plus anciens. Encore une fois, il y aura un vrai bon rapport qualité-prix dans ces primeurs, comme ce fut déjà le cas en 2019.”

Terre de Vins n°71, spécial Primeurs 2020 à Bordeaux, en kiosques le 19 mai.