Seul viticulteur représentant le Beaujolais lors de cette 4e édition du salon à l’Espace Encan, Gaël Martin a la vocation “vin”. A seulement 30 ans, il possède sa propre exploitation depuis douze ans déjà. Ce week-end, sur le stand 38 du salon des vins « Terre de Vins », il fait déguster sa palette de vins rouges et blancs de Bourgogne et du Beaujolais. Rencontre.

Chez les Martin, on a la vigne dans le sang. Et ce, depuis au moins quatre générations. Un père et deux oncles viticulteurs. Six cousins, cinq garçons tous vignerons, dont Gaël Martin, et une fille travaillant au sein des Vignerons Indépendants de Saône-et-Loire. A Saint-Véran, avec sa femme Marie-Laure, le jeune homme produit une jolie gamme de douze vins à base de chardonnay et de gamay, en sept appellations.

Certains s’offrent une bouteille de Champagne pour leur majorité. Gaël Martin, lui, au lendemain de ses 18 ans, s’est lancé dans la viticulture. Il commence avec deux hectares à Leynes. Puis en acquiert quatorze supplémentaires en 2015, auxquels s’adjoignent les vignes données par son père parti à la retraite cette année. Aujourd’hui, il exploite quelques 19, 5 hectares répartis sur huit communes et produit une gamme de six vins blancs de Bourgogne et de six rouges du Beaujolais.

En rouge et blanc

Sur la propriété, la machine n’a pas droit de cité. Gaël Martin vendange tout son vignoble à la main. Il travaille en agriculture raisonnée, « de la façon la plus traditionnelle possible, sans faire d’extravagances, pour produire des vins qui ressemblent fidèlement à leur terroir de naissance”. Leur terroir? Argilo-calcaire pour les blancs, et sablonneux-granitique pour les rouges. Dans sa gamme, en rouge, il propose des vins beaujolais nouveau, beaujolais villages, chiroubles, saint-amour et juliénas. Du côté des blancs, six cuvées également, quatre en Saint-Véran, un crémant de Bourgogne, et une cuvée surprenante : un monocépage chardonnay moelleux « Douceur d’automne », élaboré depuis 2009 à partir de baies botrytisées vendangées les premiers jours de novembre. Produit chaque année à 1 200 bouteilles de 50 cL, ce vin de pays surprend par sa personnalité. Ses arômes de fruits exotiques et de miel laissent place en bouche à une matière riche et tout en finesse, avec un bel équilibre entre douceur et fraîcheur.

Vente en direct

Ravi de ce premier jour au salon de La Rochelle, le jeune couple de vignerons est habitué à aller à la rencontre du public. La propriété réalise déjà un peu plus d’un tiers de ses ventes en direct, le reste étant écoulé par le biais du négoce. Eux qui participent à une trentaine de salons par an espèrent bien vendre la totalité de leur production (actuellement entre 50 000 et 60 000 bouteilles chaque année), en direct d’ici dix ans. Côté prix, la gamme des vins s’échelonne entre 9 et 15 €.
On ne saurait que trop vous recommander l’accord d’un des blancs du domaine avec des huîtres Marennes-Oléron, un poisson ou des crustacés, il paraît que c’est divin. Le Salon des Vins de Terre de Vins continue demain à l’Espace Encan (10h-18h30), juste en face du Port de La Rochelle. A bon entendeur !

Salon des Vins « Terre de Vins » à La Rochelle
Samedi 10h-20h
Dimanche 10h-18h30
Tarif 6€ sur place
Toutes les informations pratiques en suivant ce lien.