Nouveau venu dans le vignoble de Sancerre : Oddo Vins et Domaines, fonds d’investissement de la famille Oddo, vient d’acquérir le domaine du Vieux Prêche. Les 12 hectares viennent s’ajouter à six autres propriétés viticoles dans le monde.

A Sancerre, Oddo Vins et Domaines vient d’officialiser le rachat du domaine du Vieux Prêche à la famille Planchon. La propriété, qui a été rebaptisée Domaine du Prieuré, compte 9 hectares de vignes (6,5 ha de sauvignon et 2,5 ha de pinot noir), le caveau et des propriétés alentours. C’est l’un des trois derniers domaines encore basés dans le centre-ville de Sancerre.

Oddo Vins et Domaines est une émanation du “family office” Vasgos, une holding d’investissements créée par Pascal Oddo. Oddo Vins et Domaines (OVD) est dirigé par Lorraine Oddo et son père Pascal Oddo, et mène depuis quatre ans une stratégie d’achats de domaines pour créer “un groupe viticole familial, cohérent et international”.

OVD a ainsi démarré son histoire par des investissements en Provence : les domaines du Vallon des Glauges (50 hectares, coteaux d’Aix-en-Provence) et de la Tible (5ha, côtes de Provence). Oddo Vins et Domaines est également entré en 2018 dans le capital de Diva Bordeaux, l’un des plus grands négociants de vins français à l’export, notamment en Asie.

200 hectares de vignes et sept domaines dans le monde

“Nous avons ensuite réalisé que pour aller à l’international avec nos vins, il fallait se développer”, explique Lorraine Oddo, qui découvre l’univers du vin. OVD a donc investi en Afrique du Sud (domaine Taaibosch, près de Stellenbosch, 20 ha), en Espagne (12 ha dans la Rioja Alavesa) et en Italie (domaine Serra Ferninandea, Sicile, 40 ha). Oddo Vins et Domaines produit également un rosé “Pink Valley”. Soit en tout environ 200 hectares de vignes dans le monde, et sept domaines, tous regroupés sous la marque ombrelle Oddo Vins et Domaines. Et “40 millions d’euros investis en quatre ans”, résume Lorraine Oddo.

Côté vin, Lorraine Oddo souhaite proposer “des vins haut de gamme”, entre 20€ et 50€. C’est dans cette optique que les vignobles et propriétés ont été sélectionnés, explique-t-elle, “car nous voulions les meilleurs terroirs dans les régions avec le meilleur potentiel. Nous voulions du sauvignon blanc, et au début, nous avons cherché du côté de la Nouvelle-Zélande, avant de comprendre qu’il n’y avait pas besoin d’aller si loin…” Dans chaque région, le groupe s’est associée avec des vignerons fameux. A Sancerre, le projet associe ainsi Pascal Jolivet, qui supervisera la production.

En Provence, Lorraine Oddo mise également sur l’œnotourisme. Le Vallon des Glauges a été réaménagé pour accueillir des événements, et un projet type “bar à tapas” est dans les tuyaux. A Sancerre, ce n’est pas encore au programme.

Quant à Christophe Planchon, qui cède son domaine, il reste co-gérant pendant encore une année. “Mon père est décédé en février, une page s’est tournée. Et moi, j’ai des soucis de santé, et mes enfants sont trop jeunes”, explique-t-il. “C’est un choix difficile, parce qu’on était vignerons de père en fils depuis 1715. Mais il fallait prendre une décision.” Sans regret, il prévoit, à 53 ans, de “changer de vie, de travailler dans l’aide à la personne”. Il a déjà déménagé avec toute sa famille à Brest.