Miguel Aguirre sur le belvédère, également lieu de pique-nique et de dégustation.
Miguel Aguirre sur le belvédère, également lieu de pique-nique et de dégustation.

Tenté par un apéritif dans les vignes, avec vue sur le Sauternais au soleil couchant ? A Bommes, le premier grand cru classé en 1855, en pleines vendanges, organise ce vendredi son deuxième apéro doré.

Année sans précédent pour l’œnotourisme, 2020 n’aura pas eu raison de l’élan pris au Château la Tour Blanche. Le domaine de Bommes, premier grand cru classé de Sauternes, a la particularité d’être également un lycée agricole public, géré par la Région Nouvelle-Aquitaine. Le château a en effet été légué à l’État par son dernier propriétaire, Daniel Iffla (décédé en 1907), esthète du vin et bienveillant mécène qui se faisait surnommer Osiris. Voilà pourquoi l’étiquette du premier vin porte la mention « Donation Osiris », ce qui ne manque jamais d’intriguer.

L’élan pris au domaine est une formidable offre de nouveautés œnotouristiques. Bien sûr, régulièrement allié avec les châteaux Rayne Vigneau, Sigalas Rabaud, Lafaurie-Peyraguey et Rabaud-Promis, la Tour Blanche fait déjà partie de ce groupe de grandes locomotives de Sauternes, moteur d’initiatives pour accueillir les visiteurs. Il fallait maintenir le niveau : sous la direction de Miguel Aguirre, directeur d’exploitation, le château a inauguré cette année son belvédère, accessible lors des visites en golfette électrique, et offrant un des plus beaux points de vue à 360 degrés sur le vignoble de Sauternes. Il organise aussi depuis cet été ses Apéros dorés.

Vendanges précoces jamais connues

Apéros dorés parce que, évidemment, le sauternes est à l’honneur lors de ces soirées baignées par le soleil couchant. Rendez-vous au cœur des vignes (dans une parcelle aménagée) pour une guinguette improvisée avec cocktails (la Tour Blanche produit des seconds vins qui s’y prêtent merveilleusement), bar éphémère et trois foodtrucks.
La première édition en juillet a été un succès avec près de 180 personnes, se réjouit Miguel Aguirre. Ce vendredi 4 septembre, le deuxième Apéro doré tombe au cœur des vendanges. « Les vendanges ont commencé le 20 août dans les parcelles de notre 100% sauvignon (Les Jardins de la Tour Blanches, en appellation Bordeaux blanc sec), du jamais connu au niveau précocité pour le château », poursuit le directeur d’exploitation.

D’ordinaire, pour les seconds vins du château, les vendanges des sauvignons commencent début septembre. « Historiquement, nous n’avons aucune trace de vendanges en août au domaine. J’ai dû rappeler une partie de l’équipe qui était en vacances. » Mais côté maturité, « c’est un pur régal », confirme Miguel Aguirre, même si les rendements sont moindre (autour de 30 hectolitres par hectare contre un potentiel de 40), faute « de jus » à cause de la répartition des pluies dans la saison.

Botrytis en bonne voie

Toujours pour les seconds vins, les sémillons devraient être récoltés vers le 7 septembre. Et pour le sauternes, le grand liquoreux du château, les premières tries devraient débuter autour du 15 septembre. « Nous avons quelques traces de Botrytis [le champignon surnommé « pourriture noble » qui permet de concentrer les sucres dans les baies, NDLR], avec des conditions sanitaires plutôt correctes pour l’instant. » L’année dernière, les récoltes avaient souffert d’attaque de pourriture aigre (provoquées par la grêle et les piqures de mouches drosophiles).
Les vendanges du liquoreux semble être en bonne voie pour ce millésime, alors que le Château la Tour Blanche entame sa première année de conversion en bio. Mais Botrytis a un côté imprévisible, prévient Miguel Aguirre : « restons encore prudents. »

Les Apéros dorés de La Tour Blanche https://facebook.com/events/s/les-aperos-dores-du-chateau-la/736412053821483/?ti=icl
Vendredi 4 septembre à partir de 18 heures
Entrée libre, réservation conseillée
05 57 98 02 73 – 33210 Bommes

Ci-dessous : Des apéros en plein air à Sauternes, au soleil couchant et dans le respect de la distanciation sociale. (Photo Fred Encuentra)