Verre en main, Sylvie Malys emporte le public de vignes en caves. (Photo JB)
Verre en main, Sylvie Malys emporte le public de vignes en caves. (Photo JB)

La comédienne joue avec les mots dans son spectacle “Le génie du vin” visible à Paris et en province au cours des prochains mois. De l’humour et une belle débauche d’énergie autour de trois héroïnes qui font voyager dans les vignobles.

Il y a Margaux de Bordeaux (un brin “chichi ponpon”), Vouvray (voyante qui lit dans la lie) et Fleurie (la plus tempétueuse)… Trois femmes, trois amies, en quête d'(Saint-)Amour. Trois personnages interprétés pas Sylvie Malys, comédienne et… ministre de l’œnologie de la République de Montmartre, cela coule de source !

Pétillante à souhait, elle distille son spectacle “Le génie du vin” depuis deux ans. A Paris où la reprise est prévue le 1er octobre (tous les mardis à 21h30 jusqu’au 17 décembre) au théâtre du Gymnase, elle livrera la version 2 de ce wine woman show qu’elle servira ensuite dans de nombreuses salles en France (1) et notamment le 8 décembre au festival Humour & Vin de Bourges.

Une version 2 dont elle a dévoilé les contours en marge du concours du Meilleur sommelier de Maurice avant de figurer parmi les juges de l’épreuve. Car ce spectacle, coécrit avec Michel Thibaud qui signe également la mise en scène, est un témoignage de passion pour le monde du vin. “Je suis une épicurienne” avoue la comédienne amie de Philippe Faure-Brac, le Meilleur sommelier du monde 1992. “Ce spectacle est née lors d’un repas, je suis allée chercher une bouteille de vin qui m’a glissée des mains et s’est brisée en mille meursault (!) et c’est là qu’est sorti ce fameux génie du vin”, poursuit-elle avec… malice !

Le public pris au jeu

Au-delà de la légende, le spectacle est rythmé par les détournements de mots du vin. Chaque héroïne parle de sa quête d’amour. Jérôme Boam est le prince charmant de l’une alors que les deux autres se sont partagés un certain Magnum. Un séducteur qui a les moyens, “dans sa banyuls décapotée, qu’est-ce qu’on est bien sur la blanquette…” Des hommes qui vont parfois un peu loin, “l’obsédé vinicole, il m’a aligotée” clame l’une.

Il en est ainsi pendant plus d’une heure d’un spectacle interactif. Car Sylvie Malys dont le verre ne cesse de grandir au fil des minutes passées sur scène, joue avec le public et affiche un sens de l’improvisation qui peut faire tourner en barrique et accentuer la complicité.
Une complicité qui se poursuit après le rideau baissé. Avec ses partenaires que sont la cave de Turckheim (Alsace) et le domaine du Cassard (Bordeaux), une dégustation conclut une soirée où les zygomatiques se reposent enfin, laissant ainsi aux papilles le soin de s’exprimer.

Quant à la comédienne, débordante d’énergie elle s’exprime aussi par la sculpture. Elle a d’ailleurs signé le trophée remis à Pascaline Lepeltier, victorieuse du concours du Meilleur sommelier de France en novembre dernier.

(1) Les dates en province : le 11 octobre à Epernay (51) au show-room du Champagne Pierre Mignon, le 18 octobre à Marseillan (34), le 8 novembre à Compiègne (60), le 8 décembre à Bourges, le 19 décembre à Cogolin (83).

www.sylviemalys.com

Ci-dessous : Pascaline Lepeltier a reçu le trophée signé Sylvie Malys des mains de Philippe Faure-Brac. (Photo JB)