Appartenant à la famille Bignon-Cordier (également propriétaire du Château Talbot), le Haut-Médoc Château Sénéjac se met à l’heure des grands travaux dans le but avoué d’ouvrir ses portes au public. Une nouvelle page s’ouvre pour ce domaine

Situé sur la commune de Pian-Médoc, ce domaine de 150 hectares – dont 41 de vignes – bénéficie d’une proximité idéale avec la ville de Bordeaux. À la fois profondément médocain mais situé sur les grands axes de communication, le Château Sénéjac se prête volontiers à l’œnotourisme, c’est du moins ce qui a poussé la famille Bignon-Cordier à se lancer dans une rénovation de grande ampleur. « Nous souhaitons faire découvrir pour certains et redécouvrir pour d’autres cette propriété́ de famille, pour tout ce qui fait sa beauté et son caractère. En faisant entrer Sénéjac dans l’ère de l’œnotourisme nous ouvrons aux amateurs les portes de notre maison. C’est à la fois une grande joie mais aussi un beau challenge que nous espérons relever tous les trois avec brio ! », préviennent Philippine, Marguerite et Gustave Bignon-Cordier, le trio qui préside aux destinées de ce cru.

Le Château Sénéjac est entré dans la famille en 1999 et repris en main par le trio cité plus haut en 2011. Ce domaine
repose sur de très beaux terroirs d’argiles et de graves mais peut aussi se targuer d’avoir une réserve de biodiversité très importante. Terres agricoles, parc, forêt, pièces d’eau composent un ensemble unique aux portes de Bordeaux, également à proximité de l’aéroport ou du golf du Médoc. La mutation de Sénéjac qui débute s’organise autour de
trois pôles : les visites, les séminaires et l’hébergement. Les futures visites se feront dans la partie viti-vinicole ainsi que dans les espaces naturels. Une boutique, un caveau, une salle de dégustation et deux salles de séminaire sortiront de terre. La façade du château est aussi au programme pour une rénovation. Enfin, cinq chambres d’hôtes vont être aménagées. L’architecte choisi par la famille Bignon-Cordier est Paul-Henri Quié Nayel, ce sera la
signature de la nouvelle page de l’histoire de ce château.