Thomas Seiter ©DR
Thomas Seiter ©DR

Pierre-Henri Gagey, à la tête de la maison Louis Jadot depuis 31 ans, cède son poste à Thomas Seiter, actuel directeur général de la maison Bouchard Père et Fils. Thibault Gagey, fils de Pierre-Henry, se voit pour sa part confier la direction générale.

C’est un mouvement remarqué en Bourgogne, et plus particulièrement à Beaune. Pierre-Henry Gagey, président de la maison Louis Jadot depuis 1992, prend sa « retraite opérationnelle » et laisse la place à Thomas Seiter, actuel directeur général de la maison Bouchard Père et Fils (propriété du groupe champenois Henriot), ainsi qu’à son fils, Thibault Gagey.

« Nous avions prévenu  le personnel et nos importateurs depuis 1 mois et demi », confie Pierre-Henry Gagey. L’ancien président du BIVB va désormais prendre la tête de la holding de Louis Jadot, qui comprend d’autre affaires, notamment des participations chez des importateurs. « Mon rôle s’approchera du rôle de président d’un conseil de surveillance, bien que nous n’en ayons pas chez Jadot », précise-t-il.

Une succession en retard de 2 ans

Thomas Seiter, 47 ans, lui succède à la présidence, ce qui lui accordera un rôle stratégique. De son côté, Thibault Gagey, représentant de la 3e génération de la famille Gagey dans la maison, se voit confier le poste de directeur général, plus opérationnel. Un choix des actionnaires : la famille Kopf, originaire des États-Unis, qui avait racheté la maison familiale en 1985.

La succession, envisagée de longue date, a traîné en raison de la crise Covid.  « Au départ, je pensais prendre ma retraite opérationnelle fin 2020, mais il y a eu la pandémie ainsi qu’un millésime très restreint en 2021, et j’ai pensé que ce n’était pas un cadeau à faire à mes successeurs», confie Pierre-Henry Gagey. Après 31 ans à la tête de la maison, dont le chiffre d’affaire atteint désormais les 100 millions d’euros, il se dit préparé. « Il est normal de laisser la place aux jeunes, c’est très bien pour la maison. »