Photo: Philippe Labeguerie & Joanna Margan
Photo: Philippe Labeguerie & Joanna Margan

Les contours de la nouvelle édition du salon professionnel viticole parisien ont été dévoilés aujourd’hui lors d’une conférence de presse de Rodolphe Lameyse, Directeur Général de Vinexposium, la société organisatrice.

Cela fera 2 ans en février prochain que se tenait la dernière édition du salon Wine Paris & Vinexpo Paris. Autant dire que les attentes de toute la profession sont fortes, dans un contexte post-COVID mouvant. Les résultats d’une étude menée par Wine Intelligence, présentés lors de cette même conférence de presse, permettent de mieux appréhender les mutations récentes dans le monde en termes de consommation de vins et de spiritueux. Le marché mondial qui a moins décru en 2020 que ce qui était anticipé (baisse de 6,2% des volumes consommés de boissons alcoolisées contre 10% à 12% de baisse prévue) devrait voir un rebond des ventes de vin de +1,7% en volume en 2021 et +0,4%/an sur la période 2021/2025, avec une reprise plus prononcée pour les effervescents plus touchés pendant la crise.

Le comportement des consommateurs, lui, s’est modifié. Evidemment, la part du e-commerce a fortement progressé passant globalement de 20 à 29 milliards de dollars entre 2019 et 2020. En outre, la demande croissante pour le local, marque la sensibilité accrue pour le développement durable.

Côté produits, les vins et spiritueux milieu de gamme sont ceux qui disposent actuellement des meilleures opportunités de développement. Les produits présentant des teneurs plus faibles en alcool jouissent également d’une attention nouvelle et soutenue de la part des consommateurs, notamment s’agissant des hard seltzers aux Etats-Unis et au Japon mais aussi plus récemment au Canada, en Chine, en Afrique du sud et en Russie.

Des nouveautés et une internationalisation croissante

Dans ce contexte, l’édition 2022 du salon s’annonce dense et faisant écho à toutes ces nouveautés. Toutes les régions viticoles françaises sans exception seront représentées et 29 pays étrangers viendront également présenter leurs produits. Ce ne seront ainsi pas moins de 2800 exposants des pays historiques (Italie, Espagne, Portugal…) mais aussi de pays plus inattendus comme le Venezuela et le Luxembourg qui participeront aux 3 jours de la manifestation. Avec, dans leurs rangs, 65% de nouveaux exposants et le retour d’acteurs majeurs comme l’italien Gaja. Répartis sur 4 grands halls de la porte de Versailles, les stands (déjà réservés à 95%) devraient voir passer 25 000 visiteurs dont 30% de visiteurs internationaux.  Les éléments qui avaient fait le succès de l’édition 2020 sont reconduits et même enrichis. On retrouvera ainsi de nombreuses tables rondes d’expert, des masterclasses, et un espace consacré à la nouvelle vague. Une quarantaine de vignerons installés depuis moins de 5 ans feront découvrir leur production.

Un nouvel espace en partenariat avec la Wine Tech baptisé Wine Futures, auquel Rodolphe Lameyse tient particulièrement compte tenu des évolutions majeures en termes de produits et plus généralement de business model et de chaîne de valeur, permettra de découvrir une trentaine de start-ups œuvrant dans le milieu viticole. A noter également que les visiteurs pourront utiliser l’outil Vinexposium Connect « qui a pour vocation de devenir le Linkedin du vin », comme l’explique M. Lameyse. Les producteurs profiteront d’une plateforme pour présenter leurs terroirs, leurs produits, leurs marques et pourront entrer en contact avec les acheteurs qui auront défini leurs critères de recherche. Du contenu supplémentaire comme des interviews, des données marché, des chiffres clé viendra enrichir cet outil d’un nouveau genre.

Bien évidemment, tous les participants pourront prolonger leur visite au salon par le off qui associera cette fois 100 restaurants et bars sélectionnés avec des offres spécifiques (ils n’étaient que 65 en 2020). Et en regardant un peu plus loin, l’édition 2023 verra pour sa part le concours de meilleur sommelier du monde se dérouler à Paris la semaine précédant son ouverture avec une finale la veille de l’ouverture du salon. Un coup de projecteur unique qui attirera, à n’en pas douter, encore davantage l’attention des professionnels pour ce salon à l’ambition et à la notoriété croissante.

Photo: JM Brouard