Découverte historique dans un monastère de République Tchèque : une chambre secrète remplie de vins de prestige datant de 1892 à 1899. Ces derniers seront prochainement mis aux enchères pour un montant total estimé à 1 100 000 euros.

des bouteilles d’Yquem 1892 et 1896, un Corton Charlemagne 1892 ou un Porto de 1862… Ce sont quelques-uns des 133 trésors découverts récemment dans un monastère de l’ouest de la République Tchèque, abritant une chambre secrète remplie de vins de prestige datant de 1892 à 1899.

Historiquement, nous raconte le communiqué relayant cette découverte, la famille Beaufort-Spontini, propriétaire du Château Becov nad Teplou, avait caché sa précieuse collection avant de s’enfuir en Autriche après la Seconde Guerre mondiale pour cause de sympathies nazies. Dès lors, leur château devint la propriété de l’État et le trésor oublié… En 1985, un businessman américain, mandaté par l’ex-famille propriétaire du Monastère, remet l’histoire au goût du jour en demandant aux autorités tchèques une autorisation pour accéder au site, avec l’idée de récupérer le butin. Alerté par cette demande, la police mène l’enquête et trouve un véritable trésor…

Ces bouteilles feront prochainement l’objet d’une vente aux enchères pour un montant total estimé à 1 100 000 euros. Afin de vérifier que les vins étaient en état d’être vendus, l’équipe en charge du projet a organisé le 22 mai dernier une dégustation-test avec le Master of Wine Andreas Wickhoff, le sommelier tchèque Jakub Pribyl et Greg Lambrecht, le fondateur de Coravin – système permettant d’accéder un vin sans retirer le bouchon et de conserver le contenu restant dans la durée. Les vins se sont révélés en quasi parfait état.