Photos P. Martinez
Photos P. Martinez

C’est au cœur d’un site naturel unique et magique, que la maison Ogier (premier négociant de l’appellation Châteauneuf-du-Pape, groupe AdVini), ouvre les portes du domaine de l’Étang Salé, à moins de dix minutes du siège de l’entreprise situé dans le village même de Châteauneuf.

La bâtisse, un ancien monastère occupé jadis par les Pénitents blancs d’Avignon, au moins tri-centenaire, surplombe une zone humide d’environ 22 hectares labellisée Espace Naturel Sensible où un vaste étang prend ses quartiers d’hiver pour disparaître aux beaux jours. Exploité jusqu’en 1805 pour l’extraction du sel, présent grâce à une conjonction de phénomènes géologiques qui n’ont plus cours aujourd’hui (mais au beau milieu du vignoble papal), le site, propriété de la commune de Courthézon, est devenu au fil des ans grâce à la volonté farouche des élus et des amoureux de la nature un lieu de protection de la biodiversité, bien particulière ici, à cause justement de l’émergence saisonnière de l’étang, issu aujourd’hui des eaux de pluies et de ruissellements.

De fait, au détour d’un paysage mêlant vignes, pinèdes et garrigue typique de ce coin de Vaucluse, apparaît une carte postale camarguaise avec roseaux et petits chevaux blancs, une bonne douzaine d’oiseaux migrateurs ou installés (guêpier d’Europe, héron cendré, grèbe castagneux..) tout autant d’amphibiens et de grandes libellules qui font la joie des promeneurs sur le parcours aménagé qui encercle les berges de l’étang. « J’observe ce site depuis 2003, confirme Gilles Blanc, naturaliste au conservatoire des espaces naturels de PACA, la faune est incroyable avec notamment sept espèces de batraciens remarquables. C’est parce que le projet d’Ogier vise aussi à préserver cet environnement qu’il a obtenu notre adhésion, il faut prouver qu’agriculture et respect de la nature peuvent faire bon ménage ».

Une rénovation d’orfèvre

Lorsque le bâtiment (en ruines, mais avec des caves semi troglodytes) et les quatre hectares potentiels de vignoble ont été mis en vente en 2012 par la mairie de Courthézon, Ogier a pu l’acquérir à la faveur d’un projet préservant et restaurant le bâti dans le respect de son aspect originel, installant un conservatoire des cépages cultivé en bio et une cave de vinification exceptionnelle destinée à accueillir en priorité la cuvée du Clos de l’Oratoire des Papes, fleuron de la maison.

C’est aujourd’hui chose faite. Le millésime 2015 a pu y être vinifié, en grande partie, dans une vaste cave dotée d’une magnifique batterie de cuves bois tronconiques et dans la partie semi troglodyte où, sous une voute de safres et de roche calcaire, des cuves tulipes (voir nos photos, ce sont les cuves noires) ont abrité la vinification du Clos de l’Oratoire blanc 2015. « J’ai la chance d’arriver chez Ogier avec le meilleur millésime depuis 2010, et une cave de perfectionniste, témoigne Edouard Guérin, nouvel œnologue de la maison. Les cuves tulipes permettent un travail sur lies fines qui s’apparente à un bâtonnage « naturel », les petits foudres sont destinés à des vinifications intra-parcellaires, les tronconiques offrent un boisé doux. Tout est pensé pour affiner les tanins et gagner en profondeur ».

Choyer les amateurs

Si le domaine a commencé sa vie viticole dès la vendange 2015, une activité œnotouristique viendra vite la compléter. Confirmé par François Miquel, directeur général d’Ogier, en plus de l’offre sur Châteauneuf-du-Pape, des dégustations thématiques auront lieu ici, en lien avec la richesse de l’environnement, et trois appartements haut de gamme occuperont le dernier étage de la demeure. « Vivre l’expérience Châteauneuf-du-Pape » façon Ogier est déjà possible grâce à la restauration d’une grande et luxueuse maison vigneronne au cœur du village, à louer dans sa totalité. Pour des journées gourmandes, on se retrouve chaque dernier jeudi du mois au caveau de vente avenue Louis Pasteur à Châteauneuf : en partenariat avec des artisans de bouche (sushi food truck, ostréiculteur, épicerie fine…), au programme, accords mets-vins et bonne ambiance garantie !

Ogier, 84230 Châteauneuf-du-Pape, 04 90 39 32 41, www.ogier.fr

Clos de l’Oratoire des Papes blanc 2015, Châteauneuf du Pape, 35 euros : mis en bouteille il y a moins de deux mois, cette cuvée offre dès aujourd’hui un grand plaisir de dégustation. Élevage subtil (10% de l’assemblage, dont la roussane), le bouquet livre les petites fleurs blanches (aubépine, fleur de pêcher) puis les fruits blancs tendres. Un bel équilibre juteux et frais, de l’allant, un vin savoureux et désaltérant à la finale minérale et saline. De l’avenir, si on sait le garder…