Au-delà des vins de l’Hexagone, le monde donne rendez-vous aux amateurs dans l’écrin du Musée National des Douanes lors de Bordeaux Tasting, avec quinze propriétés étrangères en dégustation durant deux jours. Embarquement immédiat !

Comme chaque année, l’aura de Bordeaux Tasting a amplement dépassé les frontières françaises ! Quinze exposants venus du monde entier seront présents au Musée Nationale des Douanes, face au Palais de la Bourse, lors des deux jours du Festival des Grands Vins organisé par Terre de Vins le week-end des 9 et 10 décembre. Italie, Portugal, Espagne, Australie, Nouvelle-Zélande, mais aussi Argentine, Chili, Maroc ou encore Liban… Les habitués de Bordeaux Tasting retrouveront les propriétés fidèles à l’événement d’édition en édition, ainsi que quelques nouveaux participants. Qu’est-ce qui vous attend au fil de ces deux jours de dégustation ? Réponse ici !

L’Italie en quatuor
L’Italie et plus spécifiquement la Toscane a deux prestigieux représentants à Bordeaux Tasting : Caiarossa et Ornellaia. A Val di Cecina, au coeur de la Toscane, Caiarossa est possédé par Eric Albada Jelgersma, également propriétaire des bordelais châteaux du Tertre et Giscours. Cultivé en biodynamie depuis 1999, le vignoble s’étend sur les coteaux qui descendent en pente douce vers la mer, alliant cépages bordelais (merlot, cabernet franc, cabernet sauvignon, petit verdot) et cépages cultivés en Toscane (sangiovese, syrah, alicante) pour créer des vins aux assemblages originaux.
Autre super star toscane, Ornellaia, qui ne manque pas une édition de « Bordeaux Tasting ». Créé en 1981, Ornellaia est situé près du pittoresque village de Bolgheri, non loin de la côte toscane. Marqués par l’influence de la Méditerranée mais aussi inspirés par un style bordelais, ses vins rouges d’assemblage sont légendaires, alliant selon les cuvées les bordelais merlot, cabernet sauvignon, cabernet franc, à parfois une touche de sangiovese, avec une garde pouvant aisément atteindre la vingtaine d’années pour le grand vin.
Nouveau participant à « Bordeaux Tasting », la maison Zenato arrive tout droit de Vénétie, dans le nord-est de l’Italie. A la création du domaine en 1960, Sergio et Carla Zenato ont décidé de créer des grands vins à base des cépages indigènes (le blanc trebbiano di Lugana, et les rouges corvina, rondinella et oseleta). Pari réussi puisque les vins, produits à partir du vignoble de 75 ha, sont aujourd’hui réputés dans plus de soixante pays à travers le monde.
Autre exposant qui fait son entrée cette année, Gianfranco Fino et ses vins des Pouilles. Ce vignoble qui ne comptait qu’un peu plus d’un hectare planté de vieilles vignes lorsqu’il a été acquis par Gianfranco Fino en 2004, compte aujourd’hui 14,5 ha sur lesquels sont cultivés notamment les autochtones cépages primitivo et negroamaro. Pour ses vins au style affirmé et son travail de précision, le vigneron a été élu en 2010 « Viticulteur de l’année » par le guide Gambero Rosso, et ses cuvées sont régulièrement distinguées en Italie et dans le monde.

L’exception portugaise
Seule et unique propriété portugaise de l’événement (mais quelle propriété!), Quinta do Noval est elle aussi un habitué de « Bordeaux Tasting ». Localisée au coeur de la vallée du Douro, à quelques pas du villade de Pinhao, ce domaine dont les origines remontent à 1715 est détenu depuis 1993 par Axa Millésimes. A partir des cépages portugais typiques (touriga nacional, touriga franca, tinta roriz, tinta cão, sousao), elle produit des portos rouges de grande renommée, mais aussi des vins du Douro.

Terrazas de Los Andes, LVMH en Argentine
A Mendoza, « Terrazas de Los Andes » est possédé depuis 1999 par LVMH, qui y déploie tout le savoir-français appliqué au terroir argentin. Les vignes (malbec, cabernet sauvignon, torrontes, chardonnay) sont implantées sur les flancs de la cordillère des Andes, chacune à l’altitude qui lui sied le mieux, pour produire des vins blancs et rouges structurés, équilibrés et aromatiques.

La « Muse » libanaise de « Bordeaux Tasting »
Tout droit venu du Liban, « Muse vins et vignobles » participe pour la première fois à l’événement. Le domaine, qui s’est alloué les conseils de l’oenologue français Michel Rolland, fera découvrir ses vins produits à partir de son vignoble de 40 ha d’Aynata, niché dans les terres pittoresques du sud du pays.

Première pour Winery Khareba
La géorgienne « Winery Khareba » combine méthodes traditionnelles et avancées techniques pour produire une belle gamme de vins, blancs comme rouges, tranquilles comme pétiallants, à partir des cépages typiques géorgiens et des cépages européens, vinifiés dans les wineries de Kakheti, Imereti et Racha-Lechkhumi.

Australie et Nouvelle-Zélande au rendez-vous
Côté australien, on ne présente plus Penfolds et ses grands vins en dégustation chaque année lors de « Bordeaux Tasting ». Créé en 1844, ce domaine situé à Adelaïde est petit par sa surface (2,5 ha), mais grand par la réputation qu’il s’est bâtie à partir de du début du XXe siècle grâce à ses vins rouges puissants, assemblages de shiraz et cabernet, élevés en chêne français. La propriété produit également une cuvée blanche exprimant tout le style du chardonnay australien.
En Nouvelle-Zélande, le célèbre domaine Cloudy Bay honore « Terre de Vins » de sa présence chaque année. Tirant son nom de celui de la baie située à l’embouchure de la Wairau Valley à Marlborough, ce célèbre vignoble néo-zélandais a amplement contribué à la réputation des vins de Nouvelle-Zélande, avec ses monocépages sauvignon et chardonnay alliant intensité aromatique et grande fraîcheur. Le domaine produit aussi des pinots noirs dans un style pur et rafraîchissant.
Autre Néo-Zélandais de « Bordeaux Tasting », Rimapere est le fruit d’une association depuis 2012 entre la Compagnie Vinicole Baron Edmond de Rothschild (château Clarke à Listrac-Médoc, château Les Laurets en Puisseguin Saint-Emilion notamment) et la famille néo-zélandaise Peabody, déjà propriétaire de la cave Craggy Range. Dès 2012, le domaine sort sa cuvée blanche, issue des grands sauvignons blancs de Malborough, mais produit également depuis 2014 une cuvée rouge à base de pinot noir.

Quatre propriétés pour Bernard Magrez
Inconditionnel des dégustations « Terre de Vins », Bernard Magrez, « l’homme aux 40 châteaux » est à nouveau présent en force, avec quatre de ses propriétés étrangères. En Europe, l’espagnol « Paciencia » est le fier représentant avec ses vins monocépage tinta de toro de l’appellation d’origine « Toro », située dans le nord-est de l’Espagne et jalonnée par le fleuve Duero et ses affluents.
En franchissant les océans, le chilien « Serenidad Casa Magrez » fera découvrir ses vins venus de la Maipo Valley, au sud de Santiago, non-loin de la cordillère des Andes, où le cabernet sauvignon, véritable star locale, prospère sur des sols similaires à ceux du vignoble bordelais, accompagné de la syrah.
L’argentin « La Bienvenida » fera quant à lui déguster ses rouges produits à Mendoza, aux confins de la cordillère des Andes, à partir du cépage roi d’Argentine, le malbec.
Entrepreneur ambitieux, Bernard Magrez a aussi tenté l’aventure au Maroc, avec « Kahina », son vignoble de Meknès, à 200 km à l’est de Casablanca. Sur huit hectares, il y produit un vin rouge éponyme, assemblage de syrah, grenache noir et tempranillo.

RÉSERVEZ VOS PLACES POUR BORDEAUX TASTING 2017