Le label Vignerons en développement durable et le programme 3D-Destination Développement Durable s’engagent sur la voie d’une démarche unique pour faire reconnaître les bonnes pratiques environnementales et sociales des entreprises vitivinicoles.

Aider l’amateur de vins à y voir plus clair dans le foisonnement de labels et programmes revendiquant une démarche socialement et environnementalement responsable… Tel est le sens du partenariat récemment signé entre le label Vignerons en développement durable (VDD) et le programme 3D-Destination Développement Durable, créé par Coop de France et par Afnor Développement.

Existant chacune de son côté depuis une décennie, les deux structures se sont rapprochées afin d’aboutir, au bénéfice du consommateur, à une démarche unique dans le monde vitivinicole. « Dorénavant, il faudra établir un diagnostic 3D pour prétendre à être labellisé VDD », explique Céline Ragot, directrice des opérations pour Vignerons en Développement durable.

En tant que plus ancien programme européen pour accompagner les entreprises coopératives et agroalimentaires dans toutes les étapes de leur démarche RSE (responsabilité sociétale des entreprises), 3D semblait un partenaire naturel pour le label VDD. « La RSE contrairement à ce que l’on peut penser n’est pas une mode », insiste Jean-Louis Bergès, président de l’association des Vignerons en développement durable. « Elle s’imposera comme une évidence quelles que soient les filières », veut-il croire. Ainsi, en aval du programme 3D, le label Vignerons en Développement Durable permettra aux caves labellisées de communiquer un engagement RSE, plus abouti encore, envers les consommateurs.

A ce jour, 17 caves coopératives du Val de Loire au Languedoc en passant par la Bourgogne sont labellisées VDD. Elle représentant 3000 vignerons et 600 salariés. Bientôt, le label devrait être représenté dans le sud-ouest par les Vignerons de Buzet (Lot-et-Garonne) pour qui une demande bien avancée est en attente de validation.