En pleine semaine des Primeurs, alors que la place de Bordeaux est sous les feux des dégustateurs du monde entier, le Grand Cru Classé 1885 de Margaux, le Château Dauzac, annonce la naissance de son dernier bébé : un vin en AOC Bordeaux.

Son millésime ? 2015. Son nom ? D de Dauzac. Son assemblage ? 55% de cabernet-sauvignon et 44% de merlot. Son terroir ? Argilo-graveleux. Son style ? « Son cahier des charges répond à la même exigence de viticulture vertueuse et respectueuse opérée au Château Dauzac », assure la direction. Son prix : 9,5 euros. Un petit prix pour une bouteille aux lignes épurées signée de quelques traits jaunes rappelant la signature du Château. Un D qui pourrait accompagner les agapes de cet été ou une impromptue pétanque nocturne dont personne – mais alors personne ! – n’est à l’abri.