Demain soir (17h30-21h30), le Sud débarque à Lille avec « Un soir en Provence », dégustation organisée par « Terre de Vins » en partenariat avec le CIVP (Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence) à l’Hermitage Gantois. Pour aborder cet événement en amateur éclairé, une petite révision de dernière minute s’impose !

Connaissez-vous bien les Vins de Provence ? Avant de se frotter à la pratique avec la dégustation des vins de plus d’une vingtaine de grands domaines des Côtes de Provence demain à Lille, l’heure est à la théorie. L’appellation Côtes de Provence s’étend sur environ 20 000 ha sur trois départements (Var, Bouches-du-Rhône et une enclave dans les Alpes maritimes). « Terre de Vins » vous propose de voir ou revoir quelques fondamentaux sur ces vins gorgés de soleil en cinq questions.

« Un soir en Provence » fait la part belle aux rosés. La Provence en est la 1ère région productrice, avec 39% de la production nationale. Ne produit-elle pour autant que du rosé ?
Les rosés sont très majoritaires dans la production de Provence (89, 5 % de la production). Mais il ne faut pas pour autant oublier les vins rouges (7, 5%) et les vins blancs (3, 5%). Si les rosés sont les plus connus du grand public, le CIVP et les vignerons ont également la volonté de faire découvrir l’ensemble de ces trois couleurs de vins.

Comment sont élaborés les rosés de Provence ?
Seule la peau des raisins noirs contient des pigments colorés, la pulpe qui produit le jus est, elle, incolore. La couleur du vin rosé ainsi que l’extraction des arômes dépendent de la durée et la température lors du contact entre les peaux et le jus (macération). En Provence, deux modalités de vinification sont principalement utilisées : le pressurage direct et la macération pelliculaire.
Le pressurage direct consiste à presser directement les grappes entières éraflées ou foulées, et à mettre immédiatement les jus obtenus à fermenter. Les rosés issus du pressurage direct sont généralement assez clairs.
Les rosés issus d’une macération pelliculaire ont, eux, une couleur plus soutenue. Lorsque la vendange arrive au chai, les baies sont séparées de la rafle (égrappage) puis foulées. La peau éclate et les baies libèrent leurs pulpe, pépins et jus. Le moût ainsi obtenu macère alors dans une cuve entre 2h et 20h à une température contrôlées entre 10°C et 20°C. Les pigments et arômes contenus dans la pellicule du raisin imprègnent le jus. Le moût est pressé pour être séparé du marc (peau, pépins). Le jus est ensuite mis en fermentation à basse température (18 à 20°C) pour préserver au maximum les arômes.
La conservation des vins rosés se fait en cuve en acier inox ou ciment pour conserver leurs qualités des rosés. Quelques rosés sont également élevés en barriques.

Quelle est la stratégie du CIVP pour promouvoir les vins de Provence ?
L’axe stratégique principal du CIVP est la promotion du rosé par la publicité. A ainsi été créé un slogan « Rosé l’esprit de Provence ! » évoquant l’art de vivre provençal. Il est décliné en trilogie autour de trois moments de consommation du vin rosé propices à la convivialité, au partage et à la détente (déjeuner 13h, apéritif 18h, dîner 21h). Les vins rouges et blancs sont eux surtout promus à travers les relations presse (déjeuners, dégustations…), et par les vignerons lors des dégustations.
Pour la première année, avec « Un soir en Provence », le CIVP organise un événement à destination directe du consommateur. Le but est de mettre en relation producteurs et amateurs de vins de Provence, en enlevant le filtre du prescripteur. Cette dégustation permet aux viticulteurs de faire découvrir au public la richesse des crus provençaux, dans les trois couleurs. Sur les quatre cuvées proposées à la dégustation, la moitié sera rosée, l’autre moitié se partageant entre blanc et rouge.

Quel est le profil des consommateurs de vins de Provence en France ?
En ce qui concerne le rosé, depuis 1990, la part de sa consommation dans le total de la consommation de vin en France ne cesse de progresser. Aujourd’hui il y a une vraie « vague rosée », une bouteille sur trois achetée en France étant une bouteille de rosé. La consommation de rosé de Provence est transgénérationnelle, elle concerne toutes les catégories d’âges. Néanmoins, depuis deux ans, ce sont les femmes et les jeunes consommateurs qui prennent de plus en plus d’importance.
Géographiquement, la part de la clientèle locale est forte. En Provence, 40 % des ventes s’effectuent au sein de la région de production. 18 % des volumes sont vendus directement depuis le caveau. Parfois attirés de prime abord par le rosé, les amateurs de vins, qu’ils soient locaux ou touristes dans cette région très touristique, laissent bien souvent le vigneron les séduire avec les autres couleurs de vins qu’il produit également.

Pourquoi le CIVP a-t-il souhaité, en association avec « Terre de Vins », proposer un événement autour des vins de Provence, ce jeudi à Lille ?
Le rosé et les vins de Provence sont consommés hors de leur région de production. Il y a un vrai potentiel à exploiter. Le CIVP a déjà organisé des dégustations dans le Nord, à Auchan notamment, avec une belle réponse des amateurs de vin. La création d’ « Un soir en Provence » répond aux attentes de ce public intéressé par les vins de Provence. Le Nord n’étant pas une région viticole, la rencontre avec les vignerons est plus rare. Ces consommateurs sont donc très curieux et ouverts à ce type de découverte. Le but du CIVP est de valoriser l’humain, l’échange et la convivialité grâce à ce lien direct. Ce type d’événement pourrait bien être décliné à l’avenir dans d’autres villes de France.

Laura Bernaulte

RÉSERVEZ VOS PLACES EN SUIVANT CE LIEN

Infos pratiques
Jeudi 21 mai de 17h30 à 21h30 (fermeture des portes à 21h)
Hermitage Gantois***** – 224 rue de Paris – 59 000 Lille

Liste des domaines présents
BERNARD SCARONE – DOMAINE DU REVAOU
CHÂTEAU CAVALIER – CHÂTEAUX ET DOMAINES CASTEL
CHÂTEAU DE JASSON
CHÂTEAU DE L’AUMÉRADE & CHÂTEAU DE LA CLAPIÈRE – CRUS CLASSÉS
CHÂTEAU DE SAINT MARTIN – CRU CLASSÉ
CHÂTEAU DU GALOUPET – GWC
CHÂTEAU FARAMBERT
CHÂTEAU FERRY LACOMBE
CHÂTEAU FONT DU BROC
CHÂTEAU GASQUI
CHÂTEAU GASSIER
CHÂTEAU LA MARTINETTE
CHÂTEAU L’ARNAUDE
CHÂTEAU LAUZADE – SÉNÉCLAUZE
CHÂTEAU LÉOUBE
CHÂTEAU MONTAUD
CHÂTEAU PAQUETTE
CHÂTEAU SAINTE ROSELINE CRU CLASSÉ
CLOS CIBONNE
COMMANDERIE DE PEYRASSOL
DOMAINE CLOS GAUTIER
DOMAINE DE LA MADRAGUE
DOMAINE DE LA PERTUADE
DOMAINE DE L’HEURE BLEUE
DOMAINE DES ESCARAVATIERS
DOMAINE DES POMPLES
DOMAINE DU CLOS D’ALARI
DOMAINE DU GRAND CROS
DOMAINE TURENNE
LES VIGNERONS DE GONFARON
SARL DOMAINE DE LA ROUILLÈRE