(Photo BIVB / Aurélien IBANEZ)
(Photo BIVB / Aurélien IBANEZ)

Plébiscités à chaque rendez-vous (tous les deux ans), les Grands Jours de Bourgogne ouvrent leurs portes ce jour. Une excellente occasion de constater que la Bourgogne bouge et surprend. Dépaysement et dégustations de travail sont au programme pour plus de 2 500 professionnels du vin.

Un rendez-vous de prestige, précieux moyen de prendre le pouls des vins de Bourgogne, de sélectionner sur le terrain les vins de demain… Les Grands Jours de Bourgogne sont un véritable salon à ciel ouvert, au cœur des terroirs bourguignons. Organisé par l’Interprofession des vins de Bourgogne (BIVB), il accueille les prescripteurs et acheteurs : importateurs, sommeliers, cavistes, responsables en distribution moderne, journalistes. L’ambiance devrait être au beau fixe ; rarement une édition de cet évènement se sera déroulée dans un contexte commercial aussi faste. Des hausses de plus de 10% en valeur à l’export et de plus de 2 à 3% sur le marché français ont été enregistrées ces derniers mois.

Du 12 au 16 mars, de Chablis au Mâconnais, une vingtaine de dégustations professionnelles sont donc programmées. Viticulteurs et négociants présenteront les derniers millésimes, le plus souvent par appellations ou groupes d’appellations dans certains villages de la Côte : « Terroirs de Corton » « Vosne millésime », « Noblesse des Clos Vougeot », « Symphonie Mâconnaise », etc. D’autres sont thématisées : « Bio Rencontre », « Salon des jeunes talents », etc.

A noter que pour la première fois le vignoble du Jura sera présent lors des Grands Jours de Bourgogne avec une dégustation à Beaune proposée par les fruitières, maisons de vins et domaines jurassiens.
« Un total de 1 087 exposants sont prêts à accueillir plus de 2 500 acheteurs venant en majorité de l’export (50 pays différents). Un public renouvelé : plus d’un millier de visiteurs qui ne connaissent pas les Grands Jours de Bourgogne seront présents cette année », explique les organisateurs.

www.grands-jours-bourgogne.fr