(Photos F. Hermine)
(Photos F. Hermine)

Le Chef Greg Marchand a reçu le 5ème Prix Collet du Livre de Chef pour son ouvrage Frenchie (aux éditions Alain Ducasse) dans le magnifique décor de la chapelle du Musée des Beaux Arts de Paris.

Le 5ème prix Champagne Collet du livre de chef a été remis à Greg Marchand par Olivier Charriaud, président du jury et directeur général de Champagne Collet, en présence de Patrick Poivre d’Arvor, parrain de l’édition. Il est accompagné d’une dotation en champagne Collet de la cuvée prestige Esprit Couture et le chef sera mis à l’honneur à travers les planches d’un artiste dessinateur qui retracera son univers et le travail de son équipe, exposées dans le cabinet des chefs de la Villa Collet à Aÿ . 11 Chefs concouraient à ce prix « qui valorise la haute gastronomie et son acte de création, le partage d’une passion, la transmission de l’héritage culinaire et les valeurs de sincérité et d’humilité ». Le Prix Champagne Collet célèbre toutes les facettes du livre de Chef, son contenu rédactionnel, la qualité des illustrations, l’originalité des thèmes abordés, le graphisme, la qualité de fabrication.

 Chaque chef avait tour à tour présenté son ouvrage devant les 8 membres du jury composé de personnalités du monde de la presse gastronomie & vin et de l’édition , lors d’un dîner accords mets-champagnes à Table Ronde (Paris 3e), notamment sur la cuvée Blanc de Noirs mise en lumière cette année.

Le Prix Collet de Greg Marchand

Grégory Marchand, Chef du Frenchie rue du Nil (Paris 2e) décliné en trois adresses (restaurant, bar à vins et cantine-sandwicherie) et depuis 2016 du Frenchie Covent Garden (Londres), s’est félicité d’avoir été récompensé pour cet ouvrage illustré par la photographe Virginie Garnier « qui travaille depuis 9 ans avec nous, a précisé Greg Marchand (surnommé le Frenchie par Jamie Olivier). Ce livre est un bel état des lieux de l’univers très spécial du Frenchie entre Londres, New York et Paris, Il est également très agréable de travailler avec une maison d’édition qui comprend les chefs. » La cuisine de Greg Marchand s’inspire de ses voyages dans les trois capitales gastronomiques ; elle est faite de « cuissons précises, d’assaisonnements vifs, de clins d’œil et de classiques twistés»

Le prix Collet par Olivier Charriaud

Quand Olivier Charriaud a repris la direction de la Maison Collet en 2012, il est « tombé amoureux des cuvées mais je savais bien que si moi je le disais, cela n’aurait pas de valeur et beaucoup de chefs étaient déjà sollicités pour ce genre d’exercice. Il fallait trouver une idée originale pour défendre nos champagnes mais aussi nos valeurs de coopération notre savoir-faire, l’amour du travail bien fait, la création et la passion ». Naît l’idée du livre de chef symbolisant également la pérennité et la transmission. La maison n’est pas connue mais le projet rassemble néanmoins une dizaine de chefs. « Ce qui m’a marqué, c’étaient des rencontres avec sincérité et humanité, un vrai contact à travers le champagne et pas juste un jury face à des chefs, raconte Olivier Charriaud. Notre petite victoire est que cette année, nous avons même eu des chefs qui nous ont contactés pour participer au Prix ». Comme dirait Camus, le charme est de s’entendre dire oui sans avoir rien demander. L’objectif de Maison Collet à travers ce prix est « d’obtenir une reconnaissance des cavistes et des restaurateurs puisque nous ne sommes pas connus et d’avoir de la crédibilité auprès de prescripteurs reconnus ». La collaboration avec les chefs s’est aussi traduite par une nouvelle cuvée, le rosé dry, né d’un échange avec le chef alsacien Olivier Nasti, qui avait pensé, lors d’un dîner du prix Collet, qu’il fallait un rosé plus dosé et fruité au moment du dessert. D’où le rosé dry dosé à 23g au lieu des 7-8 g habituels pour les autres champagnes de la gamme.

Les 5 ans du Prix Collet

Depuis 2013, 50 chefs se sont succédé pour présenter leurs accords mets-champagnes, 321 plats qui ont généré…1,8 M de calories. Ont été récompensé les éditions précédentes Nicolas Stamm (La Fourchette des Ducs à Obernai – 67) pour Un Chef en Alsace aux éditions Gründ, Régis Marcon (Régis et Jacques Marcon à Saint Bonnet-le-Froid – 07) pour Champignons chez La Martinière, Eric Guérin (La Mare aux Oiseaux à Saint Joachim – 44 et Le jardin des Plumes à Giverny – 27) pour Migrations : voyages, émotions, cuisine chez La Martinière, et Frédéric Doucet (restaurant éponyme à Charolles – 71) pour les recettes de l’Hôtel de la Poste aux éditions Glénat. Les Beaux Arts avaient été choisis pour accueillir la cérémonie dans le cadre d’un partenariat depuis deux ans qui a déjà débouché sur la création d’une vasque pour Champagne Collet et en 2018, sur une exposition Terre et Terroirs prévue à la Villa Collet.