Caves de l’avenue de Champagne,  Épernay (Michel Jolyot)
Caves de l’avenue de Champagne, Épernay (Michel Jolyot)

La Champagne viticole sort boostée par son classement au patrimoine de l’Unesco. L’œnotourisme en sera un des grands gagnants. Les projets fourmillent.

Revenons-y une dernière fois. Le 5 juillet dernier, l’Unesco a inscrit les paysages, caves, coteaux et maisons de Champagne au patrimoine mondial de l’humanité. C’est le résultat de près de 10 ans de travail, réalisés avec une remarquable constance et cohésion. Professionnels de la filière viticole, collectivités locales, habitants : toute la Champagne a fait corps derrière ce projet commun.

Est-ce une coïncidence ou une des conséquences de la communication faite autour de l’événement : en juillet et août 2015, la Champagne a enregistré une progression de 15% de sa fréquentation touristique. Un bienfait n’arrivant jamais seul, quelques mois plus tôt, Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur et de la promotion du Tourisme, avait signé avec les acteurs locaux du tourisme un contrat de destination touristique, lançant pour l’occasion au sein du Comité Champagne un « Pôle d’excellence œnotourisme ».

Les acteurs du tourisme voient là tous les ingrédients pour faire de la Champagne une destination phare en 2016. Phare, mais aussi plus spécifique et moins passagère. Située au carrefour de grands axes de communication européens, la Champagne enregistre en effet un million de nuitées par an (en tête Français, Britanniques, Belges, souvent CSP+). Une performance remarquable, mais le bât blesse dès que l’on se penche sur la durée du séjour : 1, 36 nuitée en moyenne en ville et 1, 50 dans le vignoble. La dynamisation de l’œnotourisme et le label Unesco pourraient donc contribuer à faire rallonger le séjour de cette clientèle passagère, et faire gagner des flux supplémentaires spécifiques.

Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne – Patrimoine mondial

L’association « Paysages du Champagne » nouvellement renommée « Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne » est à la manœuvre. D’une part pour promouvoir le patrimoine classé par l’Unesco. D’autre part, pour en assurer le suivi, la gestion et la protection. En clair, dans 6 ans, elle devra rendre des comptes à l’Unesco, prouver qu’elle a géré le label en bon père de famille, et qu’elle a su faire rayonner encore davantage ce bien universel.

Afin de donner encore plus de chances de réussite au projet, la zone d’engagement définie stricto sensu par l’Unesco (les coteaux historiques le long de la Marne, l’avenue de Champagne à Épernay et la butte Saint-Nicaise à Reims) a été élargie a l’ensemble de la Champagne viticole.
A présent, commence un subtil travail de stimulation de toutes les énergies positives accumulées autour du dossier, et la mise en musique d’un plan de gestion et de valorisation.

Les chantiers sont nombreux et très divers. Parmi eux :
– la signalétique, qu’elle soit autoroutière, routière, entrée de villes, plaques murales, panneaux dans les espaces naturels sensibles…
– la création de matériels de documentation, plaquettes, visuels, etc. utilisables par tous les acteurs viticoles,
– le développement de projets hôteliers à Reims, Épernay, dans le vignoble,
– la création d’équipements œnotouristiques et muséographiques,
– la mise en place de circuits « clé en main », l’émergence de villages et lieux à thème,
– la formation d’animateurs terrain,
– la promotion de projets avec l’école d’architecture de Nancy, le lycée hôtelier de Bazeilles, etc.

Philippe Harant, directeur du Comité départemental du tourisme de la Marne, l’affirme : « Nous voulons inscrire la Champagne dans la liste de tête des grandes destinations touristiques françaises et mondiales ». La campagne publicitaire qui s’est affichée en fin d’année dans plus de 500 panneaux du métro parisien n’affirmait pas autre chose.

Et comme le début d’année est toujours le moment des bonnes résolutions, il est temps de noter sur votre agenda, en attendant, la sortie du hors-série œnotourisme de « Terre de Vins » (en kiosques avril 2016) : destination Champagne !