(Photo F. Hermine)
(Photo F. Hermine)

Nouvelle campagne de communication pour les Côtes du Rhône qui veulent se rapprocher des consommateurs en leur parlant du fleuve, du mistral, d’Avignon et d’histoire.

« Nous sommes arrivés à un moment charnière où nous voulons parler au consommateur, lui raconter d’où nous venons et nous recentrer sur le temps et l’histoire, sur le cœur de l’appellation qu’est Avignon même si elle s’étend entre Lyon et Nîmes, sur nos vins d’assemblage, sur notre large palette de produits. Bien que nous soyons toujours très rouge aujourd’hui, nous serons de plus en plus blanc tout en surfant sur le rosé ». Le président du syndicat des Côtes du Rhône, Philippe Pellaton, a lancé la nouvelle communication de l’appellation qui sera portée par une campagne d’affichage en agglomérations (2800 panneaux), en presse professionnelle et en digital pour toucher les consommateurs sur leurs lieux de vie.

« Nous souhaitons rajeunir la cible entre les X et les Y, parler davantage aux 30-45 ans et aux consommatrices, et élargir aussi les occasions de consommation en dehors des repas, précise le vice-président Thomas Gubbi, co-president de la commission Communication de l’interprofession. Nous ne voulons plus rester uniquement sur le message d’un bon rapport qualité-prix-plaisir mais commencer à parler prémiumisation ». Pour cela un nouveau logo « 2000 ans, ça forge un caractère » autour d’un blason reprenant la grappe de raisin et le pont d’Avignon avec cinq slogans différents sur fond coloré (Bienvenue au pays dont la route des vins est le fleuve ; Nos vins ont le vent en poupe, le mistral pour être précis ; Fournisseur officiel de Benoit XII, Clement VI, Urbain V… ; On ne peut pas se tromper avec un 2144 ans d’âge ; Certains vins ont leur château, les côtes du Rhône ont un palais).

« Il faut aussi s’attacher à réinstaller les Côtes du Rhône sur leur territoire en jouant sur les éléments les plus identifiants, le mistral, le fleuve, le Palais des Papes tout en interpellant les nombreux touristes qui passent dans la région, notamment à Avignon » précise Philippe Pellaton. Et ce en parallèle avec les dégustations organisées notamment au bar à vins du Carré du Palais. Deux évènements grand public sont également prévus cet automne à Paris et Lyon en lien avec des artisans producteurs et chefs locaux. Reste à définir les lieux. L’occasion de faire découvrir l’appellation qui représente 14,5% des AOP françaises même si elle bénéficie déjà d’une bonne notoriété (87% déclarent la connaître selon un sondage Ipsos en 2017.

Hall 4 stand E 120