Au pied des dentelles de Montmirail, espiègle voisine de Gigondas, Vacqueyras est l’appellation du Rhône qui monte. Quand la spirale du succès de Châteauneuf a attiré l’attention des connaisseurs du monde entier vers le sud du Rhône, les amateurs en quête de bonnes affaires se sont d’abord précipités à Gigondas. La suite se passe à Vacqueyras… en blanc aussi !

L’appellation Vacqueyras est son propre cru depuis 1990 (avant cela sa production était en AOC Côtes du Rhône Villages). 95 % de sa production s’exprime en rouge. Confidence des confidences, sa production en blanc a tout pour retenir l’attention ! Rareté, caractère, fraîcheur et une aptitude au vieillissement démontrée par le syndicat de l’appellation, qui organisait ce mardi une dégustation verticale de blancs, de 1992 à 2013.

Précieux Cru
« On croit fermement aux blancs à Vacqueyras » explique Maxime Bernard, vigneron au Domaine de la Guarrigue et président du syndicat de l’appellation. « Le blanc n’est pas une diversification nécessaire, mais un complément intéressant. C’est important d’avoir les trois couleurs à proposer à nos clients et quand c’est bon c’est encore mieux ! Avec cette verticale, nous démontrons que nos blancs résistent dans le temps. Il y a vingt ans, personne ne connaissait Vacqueyras en rouge. Grâce au passage en cru, à notre communication, à la qualité de nos vins, nous sommes connus pour nos rouges. Les amateurs doivent à présent faire connaissance avec le Vacqueyras en blanc ! »

Les quantités restent très modestes, Vacqueyras a produit 1300 hectolitres de blanc en 2013 sur une production totale de 38 800 hectolitres. « Les cépages blancs, en particulier la Clairette et le Bourboulenc, sont plus tardifs que la Grenache (noire ou blanche). Leur floraison s’est faite plus tard et il y a eu moins de perte que sur les rouges à cause du printemps froid de 2013… On reste sur une très petite récolte, avec un rendement moyen de 27 hl/ha pour les rouges et… 28 pour la clairette ! A Noël j’avais vendu tous mes blancs 2013 ! »

Plus de blanc ? La demande est là
« Nous avons identifié nos terroirs à blanc et nous essayons d’aménager nos règles de production et notamment d’encépagement. Nous ne touchons pas aux cépages majoritaires, Clairette, Grenache Blanche, Bourboulenc, Roussanne, Marsanne, mais nous avons déposé une demande auprès de l’INAO pour intégrer quelques nouveaux cépages complémentaires, notamment des cépages aromatiques comme le Vermentino, le Picpoul ou le Pecardan pour explorer une palette gustative élargie ».

Peut-on s’attendre à un fort développement de l’appellation en blanc sous ces nouveaux auspices ? « Nous sommes à 3, 5 % de la production, on pourrait doubler, d’autant que la demande est là, en particulier venant du négoce », estime Maxime Bernard, « mais les gens sont prudents. Le vignoble souffre. La canicule de 2003 l’a affaibli, depuis nous sommes toujours à la limite de l’état de sécheresse, il y a eu le gel de 2012… On ne peut pas ignorer le changement climatique qui pèse sur les rendements. »

2014, très attendu !
« Pour cette année, nous sommes en pleine floraison, il y a une très belle sortie mais nous sommes inquiets à cause de la météo et des écarts de température qui ne favorise pas la fécondation. Hier il a fait 25°C dans la journée et 5°C la nuit ! »,

En attendant, les vignerons s’activent : « nos vignerons vont à la rencontre de leurs clients, l’hiver dans les salons, l’été en leur ouvrant leurs caves ! La richesse naturelle de notre région est un atout considérable et nous sommes tous conscient qu’il faut gâter nos touristes ! »

Si on goûtait ?
Le voyage dans le temps commence par 2013, le plus récent, le plus vif, un millésime où les maigres quantités récoltées n’ont pas souffert de sur-concentration puisque les maturités étalées ont laissé de la place à la fraîcheur. Dans leur jeune âge les blancs de Vacqueyras s’expriment sur une dominante de clairette, acidulée, presque piquante. Avec l’âge la clairette, mais aussi la roussanne, dévoilent des finales salines très séduisantes. En 2013, nous avons particulièrement apprécié le blanc du domaine de la Brunely, à la dominante de Marsanne (45 %), complétée de Roussanne (15 %), Grenache blanc (15 %) et Viognier (5%) pour son élégance et ses arômes floraux.

En 2012, millésime concentré, les Vignerons de Caractère ont su bâtir Eternité, une cuvée luxueuse, dans une bouteille lourde à la mesure de son ambition : le nez et la bouche sont marqués par un boisé présent qui n’étouffe cependant en rien un jus complet, complexe et sans lourdeur (exploit : la cuvée affiche 12, 5° d’alcool grâce à des dates de vendanges sur le fil entre maturité aromatique et maturité en alcool potentiel). Sur le même millésime, le Seigneur de Lauris d’Arnoux et Fils s’illustre quant à lui par sa matière explosive, retenue en finale par de beaux amers qui apportent à l’ensemble un équilibre inédit.

Grand coup de cœur pour la fraîcheur du millésime 2011, dans lequel le domaine des Ondines offre un surcroît d’élégance gourmande, tandis que le domaine Roucas Toumba se distingue par sa tension et sa complexité.

En 2009, millésime dense, le Clos des Cazaux, qui hébergeait la dégustation, montre un merveilleux équilibre de matière, entre gras et finesse, et d’arômes entre fruits jaunes, fleurs blanches et notes toastées. Plus austère, 2008 dévoile, au domaine du Sang des Cailloux, des trésors de finesse, un fruit frais et dense de pêche de vigne et d’amande blanche dans son Sang Blanc.
Le millésime 2005 est peut-être le plus complet, pris entre 2004, l’année traumatisée par 2003, et 2006, moins rond mais plus tendu. Au domaine Montirius, 2003 lui-même étonne par sa mâche riche, son fruit presque rouge d’orange sanguine « c’est le millésime concentré par excellence ! » sourit un vigneron. Sur les millésimes des années 90, on note un 1994 particulièrement réussi au domaine de la Garrigue. Les vins qui ont évolué vers des épices douces, oxydatifs avec des notes d’amande pour les vins à dominante de grenache, acidulés avec un côté sucre d’orge miellé pour ceux à dominante de clairette. Il faut compter dans cette typologie avec la roussanne et la marsanne, également très présentes dans cette vallée du Rhône méridionnale.

Les accords mets-vins ?

La difficulté de ces blancs de soleil et de mistral : l’alcool. Les cépages tardifs résistent aux printemps pluvieux mais demandent qu’on attende leur maturité jusqu’à l’automne… avec des degrés d’alcool de 14° voire davantage. Leur fraîcheur équilibre l’ensemble mais les faibles rendements et les épisodes de sécheresse rendent la quête d’équilibre des vignerons particulièrement difficile. D’où aussi l’envie de s’autoriser des cépages comme le Vermentino ou le Picpoul, plus aromatiques, plus acides et surtout plus précoces ! On note le beau travail de la Cave des Vignerons de Caractère avec des vins à 12, 5°, avec la vivacité de raisins vendangés tôt et des arômes d’agrumes au demeurant parfaitement mûrs.

A l’arrivée, les vins blancs de Vacqueyras, généreux sans exubérance, font merveille à l’apéritif avec une infinie variété de tapas. Sur les poissons leur structure solide réclamera un poisson gras et leur fraîcheur saura répondre à une sauce safranée (si le vin a quelques années, sa complexité épicé fera merveille. Mais dans tous les cas il faudra garder la main légère sur la crème fraîche !). On les recommandera enfin sur les fromages à pâte fleurie (camembert ou brie), les chèvre de la Loire au Sud de la France ou encore les pâtes persillées crémeuses de type fourme d’Ambert ou gorgonzola.

MAISON DES VIGNERONS
Route de Carpentras
B.P 17
84190 Vacqueyras
Tél. + 33 (0)490 65 88 37
aoc.vacqueyras@orange.fr

Les domaines cités :

Domaine la Garrigue
84190 Vacqueyras
Tél. +33 (0)490 65 84 60 Fax. +33 (0)490 65 80 79
www.domaine-la-garrigue.fr

Domaine de la Brunely
1272 route de la Brunely- 84260 SARRIANS
Tél : 04 90 65 41 24 Fax : 04 90 65 30 60
www.domainedelabrunely.com

Vignerons de Caractère
BP1, Route de Vaison la Romaine
84190 Vacqueyras – France
Tél : 04 90 65 84 54
Fax : 04 90 65 81 32
www.vigneronsdecaractere.com

Arnoux et Fils
Château Lestour-Clocher
84190 VACQUEYRAS
Tél : 04 90 65 84 18 Fax : 04 90 65 80 07
www.arnoux-vins.com

Domaine les Ondines
413 Les Garrigues Sud
84 260 SARRIANS
Tél : 04 90 65 86 45 Fax : 09 70 06 60 15
www.domaine-les-ondines.fr

Domaine Roucas Toumba
Les Restanques de Cabassole,
Chemin des Aires
84190 Vacqueyras
Tel: 04 90 12 39 36

Domaine le Sang des Cailloux
4 853 route de Vacqueyras
84260 Sarrians
Tél : 04 90 65 88 64 Fax : 04 90 65 88 75
www.sangdescailloux.com

Domaine Montirius
1536, Route de Sainte Edwige 84260 SARRIANS
Tél : +33 (0) 490 65 38 28 Fax : +33 (0) 490 65 48 72
www.montirius.com

P1180968