Cru Classé de Graves, en appellation Pessac-Léognan, le Château Haut-Bailly doit inaugurer son nouveau chai, prouesse architecturale, en début d’année 2021. Le domaine révèle les premières images de l’impressionnant projet.

C’est un des projets les plus attendus dans l’appellation Pessac-Léognan. La construction du nouveau chai du Château Haut-Bailly touche à sa fin, et le cru classé de Graves, situé à Léognan, montre enfin quelques images du chantier colossal. Temple d’une élégance discrète et intemporelle, le Château Haut-Bailly a su garder une communication maîtrisée autour de l’ambitieux projet, initié en 2017 par Bob Wilmers peu avant son décès. Le chantier a été lancé en 2018 sous la direction de son fils, Chris Wilmers, actuel président du conseil de surveillance du château.

Signé par Daniel Romeo, ancien collaborateur de Christian de Portzamparc, le bâtiment est une prouesse architecturale qui se fond dans le paysage autant qu’il sculpte un nouvel horizon avec son toit végétalisé, agencé par Hervé Rosset sur une voûte de 38 mètres.

Ces nouveaux chais sont “un lieu où se marient architecture et nature”, confie à Terre de vins Véronique Sanders, gérante de la propriété, à la fois l’âme et la tête du domaine. “Parfaitement intégrés dans leur environnement, ces chais offrent une vue inédite sur notre vignoble. Ils abriteront notre nouvelle unité de vinification, d’élevage et de stockage.” Outil de haute précision pour les vins du Château Haut-Bailly et du Château Le Pape, “ce lieu unique marque le début d’un nouveau chapitre” pour l’une des plus belles signatures de Pessac-Léognan. La présentation officielle doit avoir lieu en début d’année.

(Photos Florent Larronde)