800 bouteilles descendues dans les grottes préhistoriques du Cerdon ! C’est la première initiative du genre pour le syndicat de l’appellation Bugey, baptisée Cav’âge, cette immersion sous terraine va durer deux ans.

Les étiquettes qui rejoignent ces profondeurs ont été sélectionnées parmi les vins de l’ensemble de l’AOC, à l’aveugle, par un jury de sommeliers et de vignerons qui ont tenu à ce que les 8 références retenues restent anonymes jusqu’à la fin de l’expérience. « L’appellation Bugey est connue pour sa diversité, nous voulons en montrer le potentiel de garde. Le vieillissement dans ces conditions particulières, 14 degrés maximum et une humidité constante représente des conditions idéales » témoigne Jean-Luc Guillon, président de l’appellation. Le vignoble s’étend sur 46 communes du département de l’Ain, environ 480 hectares, propose trois couleurs en vin tranquille, deux en effervescent dont le Bugey Cerdon à la robe framboise qui joue avec le duo Poulsard-Gamay. Les blancs sont élaborés en assemblage, à partir de chardonnay pour moitié puis Aligoté, Altesse, Jacquère, Pinot gris, Mondeuse blanche, assemblage aussi pour le rosé tandis que les rouges eux sont en mono cépages avec Mondeuse, Gamay et Pinot noir. S’y ajoute l’AOC Roussette du Bugey issu exclusivement du cépage Altesse. Toutes ces variations s’illustrent au travers de huit dénominations géographiques. Parrain de Cav’âge avec le chef aux trois étoiles Georges Blanc, le sommelier Fabrice Sommier enchérit « j’ai dégusté une Mondeuse trentenaire très récemment, l’évolution révèle des arômes de truffe, de poivre et de cerise noire, la trame tannique et la fraîcheur naturelle de ces vins leur permettent de franchir les années de façon intéressante ».

Les vignerons donnent rendez-vous en novembre 2024 pour une grande dégustation, un dîner de gala et une vente aux enchères destinée à soutenir la Fondation Goodplanet de Yann Arthus Bertrand.

Accompagnant cette initiative, le label Vignobles & Découvertes Destination Bugey a annoncé avoir obtenu son renouvellement pour trois ans, accueillant de nouveaux prestataires, tous au service de la promotion de ce territoire gourmand où les vins répondent, entre autres, aux fameuses volailles de Bresse, Comté ou encore Morbier.