Michel Chapoutier, fraîchement élu Vigneron de l’année 2012 par un magazine allemand, a lancé la semaine dernière sa campagne des Primeurs pour le millésime 2011. Un événement toujours conséquent pour cette grande maison de la vallée du Rhône.

Mercredi 21 mars, la Maison Chapoutier a lancé sa campagne des Primeurs 2011 à Tain l’Hermitage. Pour cette institution bicentenaire de la vallée du Rhône, qui déploie son savoir-faire des vignobles de Cornas à ceux de Côte-Rôtie et de Châteauneuf-du-Pape à Saint-Joseph, l’opération prend forcément une dimension importante : les primeurs Chapoutier sont devenus un rendez-vous majeur depuis les années 90, attirant des acheteurs du monde entier. Et d’autant plus incontournable que Michel Chapoutier a été désigné par le magazine allemand Der Feinschmecker, dans le cadre du salon Prowein (4-6 mars), “Vigneron de l’année 2012”

L’intérêt lors de ces Primeurs se porte en particulier sur les Sélections Parcellaires, le “fin du fin” de Chapoutier sur les appellations Côte-Rôtie, Condrieu, Crozes-Ermitage, Ermitage, Saint-Joseph, Châteauneuf-du-Pape, Côtes-du-Roussillon Villages, et même… en Australie. Des vins d’exception issus de parcelles déterminées se nommant La Mordorée, Le Pavillon, De L’Orée, L’Ermite, Le Méal, Barbe Rac… Mais aussi depuis 2010, Côteau de Chéry en Condrieu, V.I.T en Côtes du Roussillon et L-Block du domaine Terlato & Chapoutier en Australie. C’est dans ces Sélections Parcellaires que la devise de la maison, “Fac & Spera”, (fais et espère) prend tout son sens. Sur des parcelles déterminées où s’épanouissent les plus vieilles vignes, tout est mis en œuvre pour laisser le terroir s’exprimer, et permettre la conjonction idéale du sol, du climat, du cépage et du savoir-faire.

Un millésime paradoxal

Pour Michel Chapoutier, ces Sélections Parcellaires permettent aux Primeurs de prendre tout leur sens, “au même titre que ce qui se faisait autrefois à Bordeaux : c’est une occasion unique d’acquérir des vins de grand potentiel à des prix accessibles et avant que les critiques internationaux aient donné leurs avis. Chez Chapoutier, nous souhaitons perpétuer une tradition des Primeurs qui permet aux amoureux du vin de prendre du plaisir avec des bouteilles provenant de nos meilleures parcelles, dont les surfaces sont très limitées.”

Michel Chapoutier est très confiant dans le potentiel de ce millésime 2011, qui succède à deux millésimes d’exception, 2009 “le solaire” et 2010 “l’élégant”. Ce 2011 paradoxal, qu’il qualifie de “précoce et tardif à la fois” en Vallée du Rhône, devrait au final se distinguer comme le parfait croisement entre ses deux prestigieux prédécesseurs, à la fois structuré et gracieux. L’enthousiasme est palpable pour le Côte-Rôtie (“ample, élégant et soyeurx”) et le Saint-Joseph blanc (“floral et minéral”), entre autres réussites. Le déroulement des Primeurs Chapoutier sera donc à suivre de près… Il faudra ensuite se montrer patient, puisque ces Primeurs 2011 seront livrés à partir de 2014.

M.D.