Depuis une décennie, Hennessy a souhaité engager un dialogue avec des artistes de tous horizons pour leur donner la possibilité d’exprimer leur propre perception du savoir-faire historique, de la philosophie et du style des cognacs maison.

Lorsqu’on lui pose la question du nombre de collaborations artistiques initiées depuis 10 ans par Hennessy, Khoa Dodinh, son Directeur artistique, semble presque surpris. « Nous en avons eu près d’une centaine, avec une grande diversité ». Des designers, des sculpteurs, des peintres, des architectes, la liste est longue et les noms souvent prestigieux. De Tom Dixon à Franck Gehry, de Nick Knight à Zhang Huan, ce sont autant de rencontres qui ont été à l’origine de ces collaborations. Avec un mantra, celui de prendre le temps nécessaire pour laisser les artistes s’imprégner des spécificités de la Maison afin d’en restituer une interprétation unique. Entre l’initiation d’un projet et sa réalisation s’écoule généralement une année et demi voire deux années. « Il ne s’agit pas d’une commande pour une commande mais bien de venir enrichir la marque et son histoire. Chacune de ces individualités, fortes de leur langage et de leur univers viennent à la rencontre du nôtre où la création tient une place centrale », insiste Khoa. « Cette démarche intellectuelle anime nos maîtres de chai ainsi que toutes les équipes qui travaillent chez nous ». La convergence de l’univers des spiritueux et de celui de l’art tient dès lors souvent de l’alchimie. « Nombre des artistes impliqués ont ainsi témoigné avoir pu se révéler à une autre dynamique créative ». Les œuvres créées intègrent ensuite les collections de Hennessy qui réalise par là même un acte de mécénat. Evidemment, celles-ci sont ensuite déclinées sur différents supports de communication pour pouvoir rayonner plus largement auprès d’un large public.

Le peintre Zheng Enli mis à l’honneur cette année

A l’occasion du nouvel an chinois placé sous le signe du tigre, Hennessy a révélé il y a quelques jours sa nouvelle collaboration avec Zheng Enli, célèbre artiste contemporain chinois. Depuis 5 ans en effet, un programme spécifique met à l’honneur des personnalités chinoises du monde de l’art qui livrent leur vision de la rencontre du cognac et de cette fête primordiale du calendrier asiatique. Après une rencontre à Shanghai il y a 3 ans et totalement séduit par son univers pictural d’une richesse incroyable, Khoa a invité Zheng Enli à venir à Cognac pour découvrir pendant une semaine l’identité de la Maison. Pendant plusieurs mois, des échanges vont ainsi avoir lieu avec l’artiste lui permettant de réaliser in fine une magnifique peinture, éclatante de couleurs dorées et ambrées symbolisant avec force l’éclat et la profondeur des grands cognacs. Avec une dimension encore plus large pour le projet puisque les carafes portant l’évocation de cette œuvre ont été réalisées par la maison Bernardaud. Des carafes en porcelaine d’un litre qui serviront d’écrin précieux à la cuvée Paradis, toutes décorées à la main pour rappeler l’œuvre de Zheng Enli. Un triptyque unique mêlant rencontre de la tradition séculaire portée par deux grands noms du savoir-faire français et ouverture culturelle vers la Chine où la porcelaine constitue également un élément fondamental de l’artisanat du pays.

Trois coffrets différents, de 64€ pour le VSOP by Zheng Enli à 8800€ pour le Paradis by Zheng Enli en carafe en porcelaine) permettront à un large public de découvrir et de se connecter à l’œuvre de Zheng Enli.