Alors que le millésime 2010 collectionne tous les superlatifs, pour Bruno Borie cette année restera aussi celle de sa rencontre avec la designer Jade Jagger. Le propriétaire de Ducru-Beaucaillou, second cru classé de Saint-Julien, a en effet demandé à la fille du leader des Rolling Stones de relooker l’étiquette de son second vin, Croix de Beaucaillou. Et ce pour une raison simple : en finir avec ce concept de deuxième vin. « Ce sont souvent des vins par défaut, explique-t-il. Depuis 2005, Croix de Beaucaillou n’est plus une grande cuve dans laquelle on met tous les vins qui ne sont pas élus pour le premier vin mais une vraie sélection de terroirs. Croix de Beaucaillou est une grande cuvée qui doit être bue pour elle-même. » Une identité propre qui passe donc par ce nouveau visuel qui, à travers ces feuilles d’acanthes dorées et cette ambiance byzantine, rappelle qu’une princesse orientale, Marie Caradja de Constantinople, a vécu là à la fin du XIXème… On remarquera aussi que la silhouette de ce château monumental qui domine l’estuaire a été allégée de ses deux tours. « Normal, ce n’est pas du Ducru-Beaucaillou », sourit Bruno Borie. Deux tours qu’il connaît par cœur pour avoir grandi ici et y vivre encore aujourd’hui. Pourtant, lorsqu’il raconte sa vie de château, il n’évoque pas ces magnifiques pierres devenues son quotidien, mais celles qui jonchent le fond de la source de Bernos à St-Laurent. « Où la couleur de l’eau est bleue et orange avec l’alios… » A Ducru-Beaucaillou, les pierres qui roulent, on connaît…

www.chateau-ducru-beaucaillou.com

Jefferson Desport. Photographie Rodolphe Escher.