Afin de remettre du plaisir et de la simplicité dans la consommation du vin, Alex Bluma a eu l’idée de créer Edovino. Ou comment offrir la bouteille sur mesure pour chaque profil de consommateur via une dégustation et un questionnaire. Astucieux.

Qui n’a pas rêvé de boire un jour son propre vin ? Pas forcément celui de son labeur, mais plutôt celui qui conviendrait parfaitement à ses préférences sensorielles. A 27 ans, Alex Bluma, le co-fondateur d’Edovino, est en train d’en faire une réalité. Une idée folle qu’il a longuement mûrie après des études de marketing et un passage marquant du côté du Domaine Michel Juillot à Mercurey. “J’y ai passé trois ans, d’abord comme stagiaire puis en alternance, explique-t-il. Là-bas, j’ai découvert que la plupart des clients arrivait en disant : ‘Je vous préviens, je n’y connais rien !'” Il comprend alors l’importance de désacraliser la dégustation d’un vin, de la rendre accessible, ludique et d’en parler avec simplicité aux néophytes. Son projet de fin d’études à l’ISEG de Lyon est tout trouvé : créer un concept de vin unique, correspondant au goût de chacun. Aidé d’Alexandre Bastard, docteur en œnologie, il crée un algorithme pour calibrer au mieux le profil gustatif de chaque consommateur, et donc l’assemblage à réaliser pour chacun.

“Le vin final peut être un assemblage de Cabernet, de Carignan et de Gamay”

Tel un tailleur qui prend les mensurations du palais, il conçoit un process calibré à l’aide d’un “starter pack” de 6 vinottes de 2 cl (les vins peuvent provenir du Languedoc, de la Vallée du Rhône, du Val de Loire ou du Sud-Ouest et ne sont pas obligatoirement des mono-cépages, ndlr). Une fois reçu, le client se connecte sur une page web et peut commencer la dégustation. “Les participants vont noter chaque vin en toute simplicité, dans le sens ‘j’aime ou je n’aime pas’, précise Alex Bluma. Ensuite, ils vont répondre à un questionnaire de personnalité pour affiner la sélection.” Le tout va donner une recette d’assemblage qui colle aux propriétés organoleptiques du testeur. La cuvée référence est alors élaborée dans une petite cave de production dans le sud du Beaujolais avec un matériel de précision (au 1/10e de ml près). Dix jours plus tard, c’est le jour J. Le client reçoit le Graal, un coffret de 4 bouteilles à son goût. “Ici, on ne parle plus de cépage et ni d’appellation. C’est un pari osé car le vin final peut être un assemblage de Cabernet, de Carignan et de Gamay, il n’y a aucune limite !”, ajoute le fondateur. Si le client a aimé son vin, Edovino propose, à l’image d’un parfumeur qui conserve une recette sur-mesure, d’assembler à nouveau le vin du client à n’importe quel moment.

Prix du starter pack et du coffret de 4 bouteilles : 99€, livraison incluse.
Nouvelle commande de 4 bouteilles : 79€, livraison incluse.
Lien vers le site e-commerce : https://www.edovino.com/vin-sur-mesure/