Renommée en 2019 « La Réserve », cette cuvée affiche un style sur le fruit et une identité visuelle repensée, pour mieux coller à l’esprit du Grand Cru Classé de Saint-Emilion et aux attentes de ses acheteurs. A découvrir lors de la « Foire aux seconds vins », organisée ce samedi (10h-18h30) par Terre de Vins et Cash Vin au Hangar 14 (Bordeaux)

Voisin d’autres prestigieux noms de Saint-Emilion tels que Château Cheval Blanc, Château Figeac, ou encore des crus de Pomerol, le Château Jean Faure est un écrin naturel préservé. Depuis le millésime 2017, ses dix-huit hectares sont certifiés en agriculture biologique et conduits en biodynamie. Cette quête de naturalité et de préservation, le domaine a voulu la retranscrire encore plus explicitement à travers son second vin bio « La Réserve ».

Pureté fruitée

A la vigne comme au chai, tout a été pensé pour préserver la fraîcheur et l’éclat du fruit de ce second vin. Vendangées manuellement en cagettes, les baies, à égalité merlot et cabernet franc – cépage pesant pour 65 % du vignoble, une originalité historique de Jean Faure – sont vinifiées spécifiquement pour produire cette cuvée. Toujours dans cette même quête de pureté, la vinification a lieu en cuves béton et bois, et l’élevage de dix mois se déroule à 80% en cuves béton et 20% en barriques d’un vin, pour ne pas marquer à l’excès les jus.

Sans intrant ni soufre ajouté, ce nectar se dévoile sans fard, avec « sa robe intense de couleur cerise noire et ses reflets rubis d’une grande brillance. Au nez, le vin est remarquable par l’éclat et la fraîcheur de ses fruits croquants. Les tanins sont souples et enveloppants, la finale pleine de suavité. »

Entre vignes, arbres et oiseaux, la nature omniprésente s’affiche fièrement jusque sur l’étiquette, revisitée sur le millésime 2019, dans une filiation évidente avec son aîné, le Grand vin de Jean Faure.

« La Réserve » est à retrouver lors de cette « Foire aux seconds vins » sur son millésime 2019, au tarif de 18 € la bouteille et 90 € la caisse de 6.