(photo : XTU/Studio MB/Cité du Vin)
(photo : XTU/Studio MB/Cité du Vin)

Réouverte le 19 juin, la Cité du Vin s’est adaptée avec des dispositifs sanitaires renforcés pour tous ses espaces et événements, pour continuer à faire vivre la culture autour du vin et de ses civilisations. Le point sur sa proposition.

“Même si nous avons gardé un lien avec nos visiteurs durant la période de fermeture de plus de trois mois grâce aux contenus que nous avons partagés en ligne sur notre site internet et les réseaux sociaux, c’est une satisfaction pour toute l’équipe de la Fondation pour la culture et les civilisations du vin de pouvoir de nouveau accueillir le public à la Cité du Vin”, se réjouissait son directeur général Philippe Massol, lors de la réouverture des portes. Tout l’été et encore aujourd’hui, la Cité du Vin a appliqué scrupuleusement des mesures sanitaires strictes (capacité d’accueil réduite, port du masque obligatoire, gel hydroalcoolique, film virucide apposé sur tous les écrans tactiles, rappel régulier des consignes de distanciation par annonces sonores aux visiteurs…), afin d’assurer à ses visiteurs une expérience optimale bien qu’adaptée au contexte de Coronavirus. Et le visitorat a répondu présent. La baisse de fréquentation a été de “seulement” 21% en juillet-août par rapport à 2019, la perte des visiteurs étrangers étant partiellement compensée par le net accroissement du visitorat bordelais (+92%) et français (+44%).

Les événements de retour à la rentrée

C’est avec ces mêmes précautions qu’ont également repris en septembre les événements dans l’auditorium Thomas Jefferson, avec une jauge restreinte d’une place sur deux occupée. Ce mardi 6 octobre, ce sont “Les Vendanges du Savoir” – rencontres destinées à offrir une large diffusion de la culture scientifique relative à la vigne et au vin, portées par l’université de Bordeaux, l’université Bordeaux Montaigne, la Fondation pour la culture et les civilisations du vin, sous l’impulsion de l’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (ISVV) -, qui ont tenu la conférence inaugurale de leur 5e saison, sur le thème “De la vigne au vin, un chemin parsemé de champignons”. Depuis septembre, ces événements peuvent désormais être suivis en ligne et en direct par Zoom. A venir dans l’Auditorium en novembre : le 6, le colloque « Des pratiques au droit, l’identité du vin ‘naturel'”, et le 17 “La guerre commerciale coulera-t-elle l’industrie française du vin ?”

La Cité du Vin a également instauré “Vinocité”, un nouveau rendez-vous hebdomadaire sur France Bleu Gironde. Tous les samedis à 10h05, cette émission va à la rencontre de viticulteurs, cavistes, passionnés du vin de Bordeaux et des vins du monde, pour recueillir leurs témoignages. A découvrir aussi en replay sur la médiathèque de la Cité du Vin “Culture Vin”.
Initialement prévue d’avril à août 2020, l’exposition temporaire “Boire avec les dieux”, est quant à elle reprogrammée du 9 avril au 29 août 2021.

Le Parcours permanent adapté

Cœur de l’offre de la Cité du Vin, le spectaculaire Parcours permanent a vu sa capacité d’accueil du public divisée par deux. Il est fléché avec précision au sein de la Cité du Vin, afin d’éviter les croisements de flux, le port du masque y est obligatoire à partir de onze ans, les points “lavage des mains” avec du gel hydroalcoolique récurrents, mais surtout, la grande innovation s’appelle “ProtectECRAN”. “Nous avons équipé nos écrans tactiles d’un film anti-microbien conçu par une société française, et nous proposons à nos visiteurs l’utilisation de leur propre casque ou écouteurs lors de la visite, même si bien entendu les compagnons de visite et leur casque sont scrupuleusement nettoyés après chaque utilisation”, expose M. Massol. Apothéose de la visite, la dégustation dans le Belvédère, point culminant de la Cité, est maintenue, avec une jauge divisée par trois pour garantir la distanciation sociale.
Les restaurants et boutiques sont quant à eux accessibles dans le respect des gestes barrière.