Emblème de cette colline de grands crus bourguignons, l’ouvrage avait été renversé par un sportif amateur fin 2021.

L’un des panoramas les plus célèbres de Bourgogne retrouve son vrai visage. Au sud de la colline de Corton – célèbre pour ses grands crus rouges et blancs – la Croix de Charlemagne fait à nouveau partie du quotidien des vignerons, des promeneurs et des photographes. Jeudi 5 mai, l’ouvrage fraîchement restauré par un tailleur de pierre a été inauguré par son propriétaire Louis-Fabrice Latour, président de la maison homonyme, en compagnie de viticulteurs et d’élus locaux.

« Mon message est un message de territoire. Il y n’y a pas de grand terroir sans soin apporté au territoire. Ainsi, sur cette colline, la profession défend le bois, la biodiversité, surveille les carrières… C’est aussi pour ça qu’il était important que cette grande croix revienne parmi nous », a souligné Louis-Fabrice Latour lors de son discours. L’événement s’est conclu par la bénédiction de la croix par le père Yves Frot, curé de Beaune.

Détruite lors d’un exercice sportif en 2021

En septembre dernier, un fait-divers aussi rare qu’insolite avait remis cette croix sur le devant de la scène. Retrouvée en morceau, elle avait fait l’objet d’une plainte puis d’une enquête. Enquête qui a fini par mener à un sportif d’une cinquantaine d’années. L’homme avait utilisé l’ ouvrage pour faire des exercices de musculation, le faisant chuter, et se blessant gravement au passage.

À l’origine propriété des Hospices de Beaune, la croix de Charlemagne a été cédée à la commune d’Aloxe-Corton puis à la famille Latour.  « Jacques Copeau, grand homme de théâtre, avait demandé à mon grand-père et à mon grand oncle, à l’époque impliqués dans la direction des Hospices, de déplacer la croix, située dans la cour d’honneur, pour pouvoir y jouer», a révélé Louis-Fabrice Latour.