Accueil Actualités [Languedoc] Le domaine de Verchant entame une nouvelle ère

[Languedoc] Le domaine de Verchant entame une nouvelle ère

Auteur

Yoann
Palej

Date

11.10.2022

Partager

Propriété de Pierre Mestre, le domaine de Verchant est un établissement 5 étoiles réputé de la région montpelliéraine mais il est aussi un domaine viticole. La conversion au bio, entamée il y a un an, et le rachat du Château les Mazes sont les points de départ d’une nouvelle ambition : redonner une identité terroir et proposer des vins dits « premium ».

Au milieu des arbres centenaires et des essences méditerranéennes, la maison de maitre du domaine de Verchant a de l’allure. A quelques encablures de Montpellier, cet établissement 5 étoiles membre de la collection Relais & Châteaux depuis 2013 propose 26 chambres et suites, un spa, un restaurant gastronomique, le Marcelle, et une brasserie dans les vignes, la Plage. Arrivé en avril dernier, Jean-Pascal Picollet, le nouveau directeur général a plusieurs dossiers sur le feu : l’extension de 26 chambres d’ici à deux ans et le retour à une vraie identité viticole. « Tout le monde connaît le prestige hôtelier et gastronomique de Verchant, nous voulons désormais que le domaine soit autant reconnu pour son ancrage dans la viticulture locale et la qualité de ses vins. Il ne faut pas oublier que la vigne a toujours été là et a fait vivre Verchant pendant 2000 ans ! », explique-t-il.

Côté vignes, c’est Aimé Saïn, le chef d’exploitation, qui est maître d’œuvre. Depuis son retour en 2015, il a opéré le virage qualitatif et structurel du domaine situé sur le terroir de la Méjanelle au sol de galets roulés si caractéristique des Grés de Montpellier. « On a fait le constat que le vignoble était fatigué, il fallait donc faire revivre les sols par de l’apport en couverts végétaux et en engrais organiques. Ensuite, on pourra retrouver un effet terroir », détaille-t-il.

L’une des plus belles caves des vins du Languedoc en France

Outre la mise en place de la confusion sexuelle en 2016 et l’arrêt des désherbants chimiques depuis 5 ans, l’ancien du Clos des Papes a lancé un nouveau cycle, matérialisé par la conversion au bio, entamée il y a un an. « J’ai notamment pris les conseils de Christophe Peyrus du Clos Marie (Pic Saint-Loup) et cela m’a donné envie d’aller plus loin », ajoute-t-il. La biodynamie a ses faveurs, portée par les conseils de Sandrine Boesch, une ingénieure agronome.

Et les projets s’enchaînent : biocontrôle, éco pâturage, polyculture, agroforesterie, etc… Parallèlement, Pierre Mestre, le propriétaire, a décidé d’agrandir le parcellaire en faisant l’acquisition du Château les Mazes (entièrement en bio), en juin 2022 passant de 17 à 50 hectares. Une aubaine pour reprendre la main sur la vinification qui est actuellement réalisée par le Cellier du Pic à Assas (environ 60% de la production). « On est encore en phase de transition sur ce point mais on aura, d’ici 4 à 5 ans, un outil pour faire du parcellaire, de la micro- vinification, et un chai pratique et moderne pour travailler », poursuit Aimé Saïn.

Porté par une force d’attraction touristique grandissante (75% de Français !), le domaine de Verchant a l’ambition de proposer, à terme, des vins premium en production raisonnée, tout en maintenant une vente au caveau et dans les restaurants de l’hôtel. Ce qui n’est pas pour déplaire à Cyrille Bajolet, le passionnant chef sommelier de Verchant, gardien d’un trésor inestimable d’environ 25000 bouteilles. « Avec le temps, on a constitué l’une des plus belles cartes des vins du Languedoc en France (700 références*), conclut-il en débouchant un Mas Jullien 2005. Voilà ce qu’on appelle de la haute couture ! » Pour mémoire, Verchant propose 5 cuvées de 9 à 22€ : une gamme 1582 sur les trois couleurs et deux rouges sur la garde, Marcelle 2021 et Quintina 2020.

©Y Palej

A noter : le domaine de Verchant organise la 2 e édition du salon des vins de la Méjanelle le dimanche 16 octobre de 10h à 20h.

* Notamment 25 millésimes différents de Mas Daumas Gassac, 10 ans de verticale sur la Grange des Pères, Mas Jullien ou Domaine de Montcalmès.

Articles liés